Il vendait 4 chiots mais ce petit garçon en a choisi un autre qui comme lui avait des difficultés à marcher

Animaux

July 2, 2017 13:30 By Fabiosa

Un fermier avait des chiots à vendre. Il a peint une pancarte pour annoncer qu'il vendait les quatre chiots en question et il l'a placée sur un poteau dans sa cour. Alors qu'il enfonçait le dernier clou dans le poteau, il a senti quelqu'un le toucher. Il s'est retourné et a vu un garçon.

« Monsieur », a-t-il dit, « je veux acheter un de vos chiots ». Le fermier a expliqué qu'ils venaient d'une belle race et qu'ils coûtaient très cher. Le garçon a sorti une poignée de pièces de sa poche et a demandé s'il pouvait au moins regarder. Il avait 39 cents. Le fermier a appelé sa chienne Dolly et les 4 chiots sont arrivés en courant derrière elle.


Visionsi / Shutterstock.com

Le petit garçon a été conquis par ces chiens adorables. Cependant, alors qu'ils approchaient, il a remarqué quelque chose d'étrange. Un autre chiot faisait lentement son apparition et il était visiblement plus petit. Glissant le long de la rampe, il essayait maladroitement de rattraper les autres. Le garçon l'a montré du doigt et a dit qu'il voulait ce chiot-là.


Anna Hoychuk / Shutterstock.com

Le fermier s'est agenouillé près du garçon et lui a dit : « Mon garçon, tu ne vas pas acheter ce chiot. Il ne pourra jamais courir et jouer avec toi comme les autres ». Alors, le garçon a reculé d'un pas, s'est penché et a commencé à retrousser son pantalon. En le faisant, il a montré qu'il portait un appareil orthopédique en acier qui lui montait des deux côtés des jambes et qui était attaché à des chaussures spéciales. Quand il a à nouveau regardé le fermier, il a dit : « Comme je ne peux pas très bien courir, il me faut quelqu'un qui me comprenne ».


Soloviova Lyudmila / Shutterstock.com

Les larmes aux yeux, le fermier s'est penché et a ramassé le chiot. Le tenant avec soin, il l'a tendu au garçon. Quand le garçon a demandé au fermier combien il lui devait, l'homme a répondu qu'il ne lui devait rien. L'amour n'a pas de prix.