C'est la maladie sexuellement transmissible la plus répandue, mais peu de gens savent qu'

C'est la maladie sexuellement transmissible la plus répandue, mais peu de gens savent qu'ils en sont atteints

Santé et bien-être

May 15, 2018 16:25 By Fabiosa

La chlamydia est une infection sexuellement transmissible (IST) courante causée par des bactéries et connue comme la "maladie silencieuse" car, malgré sa fréquence, elle est rarement diagnostiquée du fait de l'absence de symptômes dans la majorité des cas. 

Il est possible que vous ne sachiez pas que vous en êtes atteint car de nombreuses personnes ne développent aucun signe ou symptôme tel que des douleurs génitales et des sécrétions du vagin ou du pénis. 

adriaticfoto / Shutterstock.com

La chlamydia affecte aussi bien les hommes que les femmes et touche toutes les tranches d'âge, même si elle est surtout présente chez les femmes jeunes. Elle n'est pas difficile à traiter une fois qu'elle a été identifiée. Toutefois, si elle n'est pas soignée, elle peut être à l'origine de problèmes de santé plus graves. 

Symptômes

Les infections de chlamydia dans les premiers stades manifestent peu de signes ou de symptômes, voire aucun. Lorsqu'ils apparaissent, c'est généralement une ou deux semaines après l'exposition à la maladie, et ils sont souvent légers et passagers, ce qui les rend facilement négligeables. 

AfricaStudio / Shutterstock.com

 

Parmi les signes et symptômes, on peut citer :

  • Douleur en urinant.
  • Douleur dans la zone inférieure de l'abdomen.
  • Sécrétion vaginale chez les femmes.
  • Liquide visqueux sortant du pénis chez les hommes.
  • Relations sexuelles douloureuses chez les femmes.
  • Saignement entre les menstruations et après les rapports chez les femmes.
  • Douleur testiculaire chez les hommes.


La chlamydia peut également infecter le rectum. Bien que ces infections ne produisent pas de symptômes, il peut y avoir une douleur rectale, une sécrétion ou un saignement.

Il est également possible d'attraper des infections oculaires à cause de la chlamydia (conjonctivite) par le contact avec des sécrétions infectées. 

Quand aller consulter

Allez voir un médecin si vous constatez des sécrétions vaginales, du pénis ou du rectum, et si vous avez mal en urinant. En outre, consultez si votre partenaire sexuel vous apprend qu'il ou elle a une chlamydia. Votre médecin vous prescrira probablement des antibiotiques, même si vous ne présentez pas de symptômes.

Causes

magepointfr / Depositphotos

La chlamydia est causée par la bactérie Chlamydia trachomatis et se dissémine le plus souvent à travers un rapport sexuel vaginal, oral ou anal. Il est également possible qu'une mère transmette la chlamydia à son enfant durant l'accouchement, causant une pneumonie ou une infection oculaire grave chez le nouveau-né. 

Facteurs de risque

Parmi les facteurs d'augmentation du risque, on trouve notamment :

  • Être sexuellement actif avant l'âge de 25 ans.
  • Partenaires sexuels multiples dans l'année écoulée.
  • Rapports sexuels non protégés.
  • Antécédents d'infection sexuellement transmissible.


Complications

lucidwaters / Depositphotos


La chlamydia peut être associée avec :

D'autres infections sexuellement transmissibles

Les personnes atteintes de chlamydia courent un plus grand risque d'attraper d'autres IST, notamment la blennorragie et le VIH à l'origine du SIDA.

La maladie inflammatoire pelvienne (MIP)

La MIP est une infection de l'utérus et des trompes de Fallope qui cause une douleur et une fièvre pelviennes. Les infections graves peuvent nécessiter une hospitalisation et l'administration d'antibiotiques par voie intraveineuse. La MIP peut endommager les trompes de Fallope, les ovaires, et même le col de l'utérus. 

Infection autour des testicules (épididymite)

Une infection causée par la chlamydia peut enflammer le tube en spirale qui se trouve à côté de chaque testicule (épididyme). L'infection peut provoquer de la fièvre, une douleur du scrotum et des démangeaisons. 

Infection de la prostate

L'organisme de la chlamydia peut s'étendre à la glande prostatique de l'homme. La prostate peut provoquer une douleur durant ou après les rapports sexuels, de la fièvre et des frissonnements, une douleur urinaire et une douleur dans le bas du dos.

Infections chez les nouveau-nés

L'infection de la chlamydia peut passer du canal vaginal à l'enfant durant l'accouchement, causant une pneumonie ou une infection oculaire grave. 

Stérilité 

Les infections par chlamydia, même celles qui ne produisent aucun signe ou symptôme, peuvent causer des cicatrices et obstruer les trompes de Fallope, ce qui peut entraîner la stérilité chez la femme. 

Arthrite réactionnelle

Les personnes atteintes de chlamydia ont un risque plus élevé de développer une arthrite réactionnelle, également connue sous le nom de syndrome de Reiter. Cette maladie affecte généralement les articulations, les yeux et l'urètre, le tube qui transporte l'urine de la vessie à l'extérieur du corps. 


Prévention

vadimphoto1 / Depositphotos

Le moyen le plus sûr de prévenir une infection causée par la chlamydia consiste à s'abstenir de toute activité sexuelle. Toutefois, parmi les autres méthodes de prévention, on peut trouver : 

  • L'usage de préservatifs : un préservatif en latex masculin ou un préservatif en polyuréthane féminin durant chaque contact sexuel. Il est à noter que les préservatifs actuellement disponibles réduisent le risque d'infection sans l'éliminer complètement. 
  • Limitez le nombre de partenaires sexuels. Un grand nombre de partenaires augmente le risque de contracter la chlamydia et d'autres IST. 
  • Consultez régulièrement un médecin. Si vous êtes sexuellement actif, notamment dans le cas de partenaires multiples, interrogez votre médecin sur la fréquence à laquelle vous devez faire des tests de dépistage de la chlamydia et des autres IST. 
  • Évitez les poires vaginales. Elles sont déconseillées car elles diminuent la quantité de bonnes bactéries présentes dans le vagin, ce qui peut augmenter le risque d'infection. 

Comme toujours, la prévention est notre meilleure alliée, en particulier dans les questions aussi délicates que la santé sexuelle. Prenez soin de vous avant toute chose et n'oubliez pas de consulter régulièrement un médecin, surtout si vous remarquez un ou plusieurs symptômes. 

Source : mayoclinic


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.