Harcelé à l’école, leur fils de 12 ans se suicide. Ils ont un message pour tous les parents

Une commune du comté de Desato est endeuillée par la mort d'Andrew Leach, un garçon d'à peine 12 ans dont la disparition a surpris sa famille, ses professeurs et ses amis. L'enfant étudiait au collège de Southaven au sein duquel il souffrait en silence du harcèlement de ses camarades. Selon le témoignage de ses parents, ce serait la raison qui l'a poussé à s'ôter lui-même la vie. Cheryl Hudson, la mère d'Andrew, évoque tendrement son souvenir :

 

C'était un enfant très affectueux, au sourire contagieux. Il aimait être à l'air libre, il était fasciné par le camping. Si vous étiez triste, il essayait de vous aider. 

En tout état de cause, Andy, comme l'appelaient affectueusement ses proches, était un enfant adorable, mais sa mère se sent coupable d'avoir négligé le fait que son fils avait besoin d'aide. Elle ne s'est jamais rendu compte de son secret car le garçon semblait incroyablement heureux. Son père, Matt Leach, affirme que, derrière son sourire, le bambin se posait des questions sur lui-même. 

Il y avait un conflit en lui à propos de son orientation sexuelle. Son école a un jour organisé des sessions d'information sur le sujet et il pensait qu'il était peut-être bisexuel. Je crois que c'est ce qui a intensifié le harcèlement à son égard. 

 

Finalement, l'impensable est arrivé, après un jour comme tous les autres à l'école. Sa mère affirme qu'ils ont trouvé des notes révélant son projet. Son grand frère était le seul présent à la maison à ce moment-là, et ils ont retrouvé Andy mort de sa propre main dans le garage. 

Depuis ce jour, les deux parents se sont fixé comme objectif d'en savoir davantage sur ce qu'a traversé leur fils de 12 ans au collège. Cette décision les a aidés à comprendre beaucoup de choses, mais elle a peu fait pour soulager leur immense douleur. Son père a ainsi découvert certains des secrets d'Andy :

Les enfants lui disaient : “on va t'attraper”, “tu ne sortiras pas de ces toilettes” et des choses de ce genre. Je veux qu'ils sachent ce qu'ils ont fait et à quel point cela affecte d'autres personnes.

Le couple ne pense pas que le garçon connaissait l'existence de la ligne nationale contre le suicide, un numéro téléphonique que les gens peuvent appeler pour avoir un peu de soutien, ou des autres ressources locales, et c'est pourquoi il a fait ce terrible choix. Ses parents espèrent seulement que l'histoire de leur fils servira d'exemple pour changer le destin d'autres enfants. Cheryl déclare : 

Si vous croyez qu'il existe une possibilité pour que votre fils souffre de dépression, si ses notes baissent brutalement, si ses habitudes alimentaires et ses heures de sommeil changent, alors entrez dans sa vie. Parlez avec lui. 

Les parents d'Andy espèrent que le lumineux sourire de leur fils brillera éternellement pour éclairer la vie des autres. De même, ils exhortent à renforcer les politiques de zéro tolérance contre le harcèlement à l'école, étant donné que celles en vigueur actuellement ne fonctionnent pas exactement comme elles le devraient. 

Source : Cheryl Hudson / Facebook