“Je ne savais pas qu'il était affamé ”: une mère dévastée partage les conséquences d'un allaitement insuffisant

March 15, 2019 09:59 By Fabiosa

Une mère dévastée partage son expérience : son fils est mort tragiquement et accidentellement de famine alors qu'elle l'allaitait exclusivement. Jillian Johnson a décidé d'ouvrir son cœur et de révéler la terrible perte de son bébé au public. Cette année, le pauvre Landon aurait fêté son sixième anniversaire. Malheureusement, un allaitement insuffisant a coupé court à sa vie. Jillian ne regrette qu'une chose maintenant : "si je lui avais donné un biberon, il serait toujours vivant". 

“Je ne savais pas qu'il était affamé ”: une mère dévastée partage les conséquences d'un allaitement insuffisantjarrodandjillian / YouTube

La jeune femme avoue que cela faisait un moment qu'elle voulait raconter son histoire, mais qu'elle avait toujours eu peur de ce que les autres pourraient dire et de leur jugement. Finalement, la volonté de faire passer son message et d'alerter les autres mamans a été plus forte que la peur. 

“Je ne savais pas qu'il était affamé ”: une mère dévastée partage les conséquences d'un allaitement insuffisantjarrodandjillian / YouTube

Jillian avoue que son mari, Jarrod, et elle étaient bien préparés à l'arrivée de leur fils. Tous les livres qu'ils ont lu et toutes les classes auxquelles ils ont assisté soulignaient l'importance de l'allaitement pour avoir un enfant en bonne santé. 

À LIRE AUSSI: Éducation parentale "hors normes" : ni médecin, ni discipline, ni restriction et allaitement sans limite d'âge

Landon est né par césarienne. Jillian voulait se concentrer sur le lait maternel comme source unique d'alimentation, sauf si son état de santé ne le permettait pas. Elle se rappelle ces moments :  

Landon était toujours sur ma poitrine. Les spécialistes en lactation m'assuraient que tout allait bien, mais l'un d'eux m'a souligné que j'avais peut-être des problèmes à produire du lait. 

“Je ne savais pas qu'il était affamé ”: une mère dévastée partage les conséquences d'un allaitement insuffisantjarrodandjillian / YouTube

Comme raison à cela, ils diagnostiquaient un syndrome des ovaires polykystiques. Les femmes ayant des désordres hormonaux produisent plus difficilement du lait. Le docteur lui a recommandé de prendre des herbes, après sa sortie de l'hôpital. Une fois à la maison, et malgré un allaitement constant, Landon n'arrêtait pas de pleurer. Pourtant, la famille pensait que c'était normal. 

Il s'avère, qu'en fait, les nouveaux-nés ne sont pas sensés pleurer tout le temps. Ils doivent manger, dormir et "remplir" leurs couches. Les parents de Landon ne savaient pas qu'il pleurait parce qu'il était affamé. 

La jeune maman est retourné à l'hôpital avec son bébé, où ils ont découvert que le jeune garçon avait perdu 9.7 % de son poids de naissance. Les docteurs pensaient que tout allait bien car il se nourrissait seulement par allaitement. Pourtant, 12 heures plus tard, le bébé est mort d'un arrêt cardiaque dû à la déshydratation. Jillian se rappelle du meilleur conseil qu'elle a reçu, une fois que c'était trop tard : 

L'allaitement est le meilleur plan alimentaire pour votre bébé, mais vous devez, également, lui donner un biberon de lait. Ainsi, vous savez qu'il a assez mangé. 

“Je ne savais pas qu'il était affamé ”: une mère dévastée partage les conséquences d'un allaitement insuffisantjarrodandjillian / YouTube

Le plus grand souhait de Jillian est de retourner en arrière et de se conseiller de donner un biberon de lait après chaque allaitement. Elle a encore beaucoup de questions en suspens et un profond sentiment de culpabilité. Malgré cela, elle a décidé que la meilleure chose à faire était de partager son histoire afin d'éviter aux autres mamans de ressentir une telle douleur.  

À LIRE AUSSI: L'allaitement en public dans l'histoire : des images virales qui décrivent l'évolution de cette pratique

“Je ne savais pas qu'il était affamé ”: une mère dévastée partage les conséquences d'un allaitement insuffisantjarrodandjillian / YouTube

C'est pour cette raison que l'experte en lactation, Clare Byam-Cook aide les nouvelles mamans à mieux connaître l'allaitement. De nombreux mythes le concernant pourraient finir de la même façon.  

La famine chez les nouveaux-nés et les bébés, qui sont exclusivement alaités, survient lorsqu'ils reçoivent si peu de lait, du sein de leur mère, que le manque de calories et de fluides entraîne une perte excessive de poids et une sévère déshydratation. Si l'allaitement se passe bien, vous n'avez aucun souci à vous faire et vous pouvez continuer à seulement allaiter. Mais si votre bébé ne reçoit clairement pas assez de lait, donnez lui un biberon : cela ne veut pas dire que vous avez échoué ou que vous devez vous sentir coupable. 

“Je ne savais pas qu'il était affamé ”: une mère dévastée partage les conséquences d'un allaitement insuffisantjarrodandjillian / YouTube

Ce n'est pas un cas isolé

Même si la plupart des mères peuvent allaiter leurs enfants sans problème, le cas de Jillian n'est pas isolé. Cette terrible situation arrive plus souvent qu'on ne le croit. 

C'est par exemple égalemen, arrivé à Mandy Dukovan, une autre maman déterminée à seulement allaiter son fils, Brock. Mais comme les jours passaient, la jeune mère s'est rendue compte que son bébé n'avait gagné qu'un peu plus de 100 g en un mois. Quand elle a consulté l'expert en lactation, elle a découvert que l'enfant ne recevait que très peu de nutriments et avait constamment faim. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Mandy Dukovan (@mandydukovan) on

Une situation similaire est arrivée à Cynthia, une femme qui prônait l'allaitement. Même si tout le monde pouvait voir que le bébé ne mangeait pas assez, personne ne lui a conseillé d'ajouter un biberon à son alimentation.

“Je ne savais pas qu'il était affamé ”: une mère dévastée partage les conséquences d'un allaitement insuffisantJeerapong Tosa-ngad / Shutterstock.com

Heureusement, Mandy et Cynthia ont été plus chanceuses que Jillian. Leurs bébés se sont remis à temps et ont continué à grandir de façon normale et saine. Pourtant, chacune d'elles se posent la même question : comment savoir quand l'allaitement ne se passe pas comme prévu ?

Comment savoir si votre bébé reçoit assez de lait maternel ? 

La plupart des cas de malnutrition, à cause d'une insuffisance de lait maternel, peuvent facilement se détecter et se résoudre. Les lignes directrices suivantes vont vous aider à comprendre si quelque chose ne se passe pas comme il le faut :

“Je ne savais pas qu'il était affamé ”: une mère dévastée partage les conséquences d'un allaitement insuffisantNina Buday / Shutterstock.com

1. Parfois, le bébé ne peut pas bien téter. En conséquence, les seins arrêtent de produire la quantité nécessaire de lait. 

2. En dehors de cela, vous n'allaitez peut-être pas suffisammant. Le bébé devrait manger tous les deux ou trois heures. Ainsi, il devrait recevoir la quantité nécessaire de lait et stimuler la poitrine à en produire davantage. 

“Je ne savais pas qu'il était affamé ”: une mère dévastée partage les conséquences d'un allaitement insuffisantOdua Images/Shutterstock.com

3. Il faut au moins allaiter 10 minutes sur chaque sein, lors de chaque allaitement. Autrement, le bébé ne se nourrit pas assez.  

Si pour quelque raison que ce soit, vous ne respectez pas ces lignes directrices, votre bébé ne reçoit sûrement pas assez de lait maternel. Dans ce cas, vous devriez consulter un docteur pour vous aider à régler votre problème. La situation peut se stabiliser facilement si vous faites des changements dans vos habitudes d'allaitement.

Si votre bébé tire bien sur le sein alors que vous l'allaitez toutes les deux ou trois heures, mais que son poids continue à stagner et qu'il continue à avoir faim, il pourrait y avoir un problème médical qui demande un traitement ou l'ajout du biberon dans les habitudes alimentaires de votre nourrisson.

“Je ne savais pas qu'il était affamé ”: une mère dévastée partage les conséquences d'un allaitement insuffisantRohappy/Shutterstock.com

Même si cette histoire est dévastatrice, c'est un parfait avertissement pour les centaines de mamans qui se trouvent dans la même situation. Si cela est votre cas et que vous n'êtes pas sûre que votre nouveau-né reçoive assez de lait, consultez un docteur et vérifiez l'état de santé de votre bébé. 

À LIRE AUSSI: Besoin de lait maternel ? Une maladie permet à cette maman de faire don de 440 litres de son propre lait


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.