Une jeune fille a dénoncé son beau-père responsable de la grossesse de sa sœur de 14 ans et d'abus sur sa mère

Famille & Enfants

December 12, 2018 18:02 By Fabiosa

De nos jours, tristement, de nombreux enfants et adolescents se retrouvent victimes d’abus sexuels au sein même de leur foyer. D’après un compte-rendu de la BBC basé sur les données de l’Institut de Recherches d’Economie Appliquée (Institute of Applied Economic Research), 70% des victimes de viols s’avèrent être des enfants. Plus alarmant encore, la plupart de ces cas se produisent à l’endroit même où l’on s’y attendrait le moins : chez eux.

Une jeune fille a dénoncé son beau-père responsable de la grossesse de sa sœur de 14 ans et d'abus sur sa mèreYupa Watchanakit / Shutterstock.com

Les sondages indiquent également que les responsables de l’abus s’avèrent souvent être des proches voire des membres de la famille. Dans le cas de Bianca Aparecida, son beau-père s’est trouvé être une infinie source de souffrances, en abusant de sa sœur et de leur mère durant des années. Selon un rapport d’UOL, la jeune fille aurait été témoin pendant plusieurs années des violences de l’homme contre sa famille, avant que ce dernier ne l’expulse du domicile familial pour avoir tenté de protéger les siens de ses agressions.

À LIRE AUSSI : La maltraitance envers les enfants glace le sang, mais la reconnaître est essentiel pour lutter contre ces abus

Une jeune fille a dénoncé son beau-père responsable de la grossesse de sa sœur de 14 ans et d'abus sur sa mèrePhotographee.eu / Shutterstock.com

Bianca explique qu’elle a d’abord entretenu de bons rapports avec son beau-père, avant qu’il ne commence à maltraiter sa petite sœur. Cette dernière a souffert d’abus sexuels dès l’âge de 9 ans et a fini par tomber enceinte à 14 ans.

Mon beau-père a finalement tout confessé et se trouve maintenant en prison dans l’attente de son procès. Je pense qu’il la traitait ainsi comme s’il s’agissait de quelque chose de parfaitement normal ; c’est pourquoi elle a maintenu le silence durant toutes ces années. Après qu’il ait été arrêté, elle s’est même scarifiée plusieurs fois. Ma sœur se sent honteuse et embarrassée.

Comment reconnaître des abus dissimulés

Une jeune fille a dénoncé son beau-père responsable de la grossesse de sa sœur de 14 ans et d'abus sur sa mèreruigsantos / Shutterstock.com

La plupart des victimes de viols et d’autres abus sexuels se refusent souvent à en parler à qui que ce soit. Les experts affirment cependant qu’ils laissent des indices permettant de deviner l’existence d’un problème, en plus d’être une forme d’appel à l’aide inconscient. Voici les principaux signes qui peuvent vous aider à identifier un cas d’abus :

Changement d’attitude

Sans en parler ouvertement, les enfants expriment souvent leurs souffrances d’une manière inconsciente. Leur attitude change, ce qui peut indiquer que quelque chose les préoccupe. De tels changements peuvent être comportementaux (refus de tout contact physique, comportement agressif ou nerveux, etc…), physiques (blessures, tâches de sang) ou encore verbaux (ils peuvent être anormalement silencieux ou se mettre à utiliser des mots et expressions qu’ils n’avaient jamais utilisés auparavant).

À LIRE AUSSI : 8 célébrités qui avouent avoir été victimes de violences domestiques au cours de leur mariage et de leur enfance

Une jeune fille a dénoncé son beau-père responsable de la grossesse de sa sœur de 14 ans et d'abus sur sa mèreSuzanne Tucker / Shutterstock.com

Rapprochement excessif

Sans d’abord avoir conscience d’être victimes d’abus, les enfants peuvent souvent se rapprocher notablement de leurs agresseurs. Si vous remarquez qu’ils passent énormément de temps en compagnie d’un ami ou d’un membre de votre famille, il peut s’agir d’un signe suspect.

Comportement régressif

Uriner durant son sommeil ou d’autres signes similaires de comportement infantile régressif pourraient indiquer que l’enfant est victime d’un abus et a besoin d’aide.

Que faire ?

La première étape est d’en parler. Même si l’enfant n’y est pas disposé, essayez de le rassurer et faites-lui comprendre qu’il peut compter sur votre soutien sans crainte de se voir réprimandé ou puni. S’il confesse alors un cas d’abus sexuel, contactez immédiatement la police.

Souvenez-vous également que la victime aura très certainement besoin d’un suivi psychologique afin de pouvoir se remettre d'un tel traumatisme.

Une jeune fille a dénoncé son beau-père responsable de la grossesse de sa sœur de 14 ans et d'abus sur sa mèreambrozinio / Shutterstock.com

Prendre soin de nos enfants est essentiel afin de pouvoir prévenir tout futur crime similaire. Restez attentifs à tout éventuel signe alarmant !

À LIRE AUSSI : Pour protéger nos seniors, nous devons connaître les types de violence dont ils sont victimes