Enfants brutalisés à l'école : deux enseignantes accusées de violences graves sur des enfants de maternelle

Tous les parents pensent que leurs enfants sont en sécurité dans les maternelles et les garderies, mais malheureusement ce n'est pas toujours la cas. Il existe de nombreux cas où des encadreurs maltraitent et battent les enfants, parfois même jusqu'à la mort.

L'un de ces cas s'est déjà présenté dans une maternelle en Italie, où deux enseignantes avaient l'habitude de frapper et gifler des enfants âgés de 2 à 3 ans.

Enfants brutalisés à l'école : deux enseignantes accusées de violences graves sur des enfants de maternelleanekoho / Shutterstock.com

À LIRE AUSSI: Un sourire disparu à jamais : une fillette de 3 ans tuée à la garderie pour avoir refusé d'ôter son manteau

Comme le rapportait Tgcom24, les enseignantes furent placées en maison d'arrêt suites aux accusations de violences envers des enfants.

Si l'un de ces tout petits refusait de se tenir tranquille, ces enseignantes les saisissaient par les bras et les trainaient au sol ou les frappaient violemment à l'arrière de la tête.

Enfants brutalisés à l'école : deux enseignantes accusées de violences graves sur des enfants de maternelleIlya Andriyanov / Shutterstock.com

Il y a été établi que 37 cas de violence ont eu lieu en l'espace de 15 jours de classe. 

Les deux femmes seront jugées coupables de ces agissements, principalement pour agression sur trois enfants. Selon les accusations portées à leur encontre, la maltraitance a causé de sérieux dommages psychologiques à tous les enfants présents dans cette classe.

Pourquoi n'y a-t-il pas eu de peine de mort pour elles ? Je les aurais tuées de mes propres mains MALADES ET HORRIBLES

Le procureur a raconté que l'une des enseignantes a poussé une petite fille si fort qu'elle s'est évanouie au sol.

L'enseignante continua de se déplacer dans la salle de classe, en ignorant la fillette et en incitant les autres enfants à faire pareil.

À LIRE AUSSI: Une surveillante diabolique droguait et enfermait des enfants dans des placards pour faciliter son job

Matteo Salvini, un homme politique italien commenta à la suite de ces révélations :

Deux "enseignantes" en maternelle publique à Bari ont été arrêtées pour avoir battu deux enfants âgés de 2 et 3 ans, les frappant et leur donnant des gifles.

Une affaire délirante.

Combien de temps faudra t-il au Parlement pour approuver la motion incitant à installer des caméras dans les maternelles et les écoles ???

P.S. Confiez ces deux "enseignantes" aux parents...

Parfois les enfants souffrent de violence sans précédent et vivent dans la terreur et une douleur constante. Il est vraiment important de reconnaitre les signaux que présentent les enfants qui vivent des situations similaires. Souvenez-vous qu'il est très difficile pour les enfants de s'exprimer suite à ces expériences d'émotions négatives intenses, particulièrement en dessous de l'âge de 5 ou 6 ans. 

Le psychothérapeuthe Alberto Pellai, expliquait dans une interview accordée au Vanity Fair, que les signaux présentés par ces enfants sont :

  1. Ils semblent vraiment fatigués quand il est l'heure de se rendre à l'école, et quand il faut rentrer à la maison. Quand les enfants arrivent à la maison ils se comportent différemment.
  2. Ils sont silencieux ou agressif et ne peuvent regagner en énergie et vitalité.
  3. Ne posez jamais de questions intrusives comme : "Dis-moi, est-ce que l'enseignante a mal agi avec toi ?" parce que les enfants ont tendance à répondre ce qu'ils s'imaginent que les parents espèrent entendre.
  4. Vous pouvez dire quelque chose comme : " Quoiqu'il t'arrive, tu peux en parler avec maman et papa, qui sont toujours là pour aider leurs enfants. "

Si vous suspectez les mauvais agissements d'un enseignant, parlez-en avec les autres parents, puis allez voir le directeur de l'établissement pour savoir réellement se qui se passe.

L'une des choses les plus choquantes pour un parent est d'apprendre que quelqu'un fait du mal à son enfant.

Partagez cette histoire avec tous les parents que vous connaissez pour les avertir de ce danger omniprésent !

À LIRE AUSSI: Cette jeune maman est furieuse après avoir récupéré sa fille à la garderie : le personnel avait scotché ses chaussures à ses pieds