Un arrêt cardiaque peut arriver de façon inattendue et nécessite une action immédiate !

Astuces

Quand le rythme cardiaque de quelqu'un s'arrête et que son cœur cesse de faire circuler du sang vers le cerveau et d'autres organes, c'est ce que l'on appelle un arrêt cardiaque (aussi connu comme "arrêt cardiaque soudain"). L'arrêt cardiaque est souvent fatal, et pour augmenter les chances de survie et prévenir tout dommage permanent au niveau des organes, le cœur doit être relancé en quelques minutes.

L'arrêt cardiaque est différent d'une crise cardiaque. Quand quelqu'un fait une crise cardiaque, il n'y a pas de circulation sanguine vers une partie du muscle cardiaque, mais le cœur ne s'arrête pas pour autant (dans la plupart des cas).

Dans certains cas, votre corps peut montrer des signes d'un arrêt cardiaque imminent. Ces signes incluent :

- douleurs thoraciques (aussi appelée angine de poitrine) ;

- souffle court ;

- étourdissements ;

- faiblesse ;

- rythme cardiaque élevé ;

- nausées et/ou vomissements.

Si vous ou quelqu'un proche de vous ressent ces symptômes, appelez tout de suite une ambulance.

Dans la plupart des cas, l'arrêt cardiaque a lieu sans aucun avertissement préalable. Si quelqu'un fait un arrêt cardiaque, il ou elle perdra conscience, s'évanouira, arrêtera de respirer et perdra son pouls. Avant l'arrivée de l'ambulance, la personne qui a subi l'arrêt cardiaque a besoin d'une réanimation cardiorespiratoire (RCR), et un défibrillateur automatique (DA) doit être utilisé s'il y en a un à proximité.

Les facteurs de risque de l'arrêt cardiaque sont les suivants :

- âge avancé ;

- sexe – les hommes sont plus enclins à subir un arrêt cardiaque que les femmes ;

- antécédent familial ;

- avoir une maladie cardiovasculaire (le coupable principal est la coronaropathie) ;

- avoir déjà subi une crise cardiaque ou un arrêt cardiaque auparavant ;

- avoir certains problèmes mentaux, comme l'anxiété ou la dépression ;

- pression artérielle élevée ;

- cholestérolémie élevée ;

- surpoids ou obésité ;

- diabète ;

- manque d'activités physiques ;

- abus d'alcool et/ou de drogues ;

- tabac.

Il y a plusieurs façons de réduire le risque d'arrêt cardiaque :

- se faire opérer pour installer un défibrillateur automatique implantable (DAI), si votre risque de subir un arrêt cardiaque est élevé ;

- suivre de façon stricte le traitement, si vous avez une maladie qui augmente le risque d'arrêt cardiaque ;

- réduire votre niveau de stress ;

- manger un régime sain pour votre cœur et faire du sport régulièrement ;

- perdre du poids, si vous êtes en surpoids ;

- limiter la consommation d'alcool ;

- arrêter de fumer.

Sources : Heart.org, Mayo Clinic, WebMD


Cet article a un but informatif uniquement. Il n'a pas pour but de fournir un conseil médical. Fabiosa n'assume aucune responsabilité suite aux conséquences possibles de tout traitement, procédure, exercice, modification de régime, action ou utilisation de médicaments suite à la lecture ou à la pratique des informations contenues dans cet article. Avant d'entreprendre un quelconque traitement, il est à la charge du lecteur de consulter son médecin ou un autre prestataire de soins.

Des trucs plus intéressants