Le cancer du colon : les symptômes, qui est à risque, et comment prévenir la maladie

Le cancer du colon : les symptômes, qui est à risque, et comment prévenir la maladie

Astuces

October 20, 2017 17:13 By Fabiosa

Le cancer colorectal (également appelé "cancer du colon") est un type de cancer qui se développe dans le gros intestin (dans ses dernières parties, le colon et le rectum). Des statistiques de l'American Cancer Society montrent qu'environ 5% des gens sont atteints par un cancer colorectal durant leur vie. Des examens réguliers peuvent aider à détecter tôt la maladie et à commencer un traitement à temps. De plus, des choix de style de vie plus sains peuvent contribuer à réduire le risque de cancer, même si certains facteurs de risque ne peuvent être contrôlés. Les statistiques montrent quels types de cancer sont les plus mortels. Apprenez-en plus avec la vidéo ci-dessous et prenez régulièrement soin de vous-même.

Le problème avec le cancer du colon est que, comme pour les autres types de cancer, il ne montre souvent aucun symptôme dans ses premiers stades. Mais dans le cas contraire, ils se présentent sous les formes suivantes (qui s'appliquent également aux stades plus avancés) :

- constipation ou diarrhée constante ;

- sang dans les selles ;

- saignement rectal ;

- douleur et/ou crampes dans l'abdomen ;

- flatulences excessives ;

- sentiment de satiété dans les intestins ;

- faiblesse et fatigue ;

- perte de poids inexpliquée.

Les causes exactes du cancer du colon ne sont pas connues avec exactitude. Pour le moment, les chercheurs savent que le cancer colorectal se développe lorsqu'une anomalie survient dans les cellules saines. Ces cellules se divisent alors que des nouvelles cellules ne sont pas nécessaires, et elles ne meurent pas lorsqu'elles sont supposées le faire. Cela conduit à la formation d'une tumeur.

De nombreux facteurs peuvent accroître votre risque de développer cette maladie. Certains ne peuvent pas être maîtrisés, mais d'autres peuvent être suffisamment bien gérés pour diminuer votre risque de cancer du colon. Ces facteurs de risque incluent :

- l'âge : la plupart des gens peuvent être diagnostiqués après l'âge de 50 ans ;

- l'appartenance ethnique : pour des raisons inconnues, les Afro-américains et les Juifs d'Europe de l'est ont un risque plus grand ;

- les antécédents familiaux de cancer du colon ;

- certaines mutations génétiques héréditaires ;

- avoir déjà souffert d'un cancer du colon ou de polypes ;

- maladie inflammatoire de l'intestin

- une alimentation malsaine pauvre en fibres et riche en graisse, en particulier si cette graisse provient de viande rouge et transformée ;

- manque d'activité physique ;

- diabète ;

- surpoids ou obésité ;

- tabagisme ;

- consommation excessive d'alcool ;

- radiothérapie pour d'autres cancers de l'abdomen.

Vous pouvez prendre des mesures pour prévenir le cancer colorectal. Elles incluent :

- discuter avec votre médecin de la fréquence à laquelle vous devez faire des tests et lesquels ;

- consommer une alimentation saine et variée : assurez-vous d'y intégrer davantage de fruits, de légumes et de grains entiers ;

- limiter votre consommation d'alcool ou arrêtez carrément de boire ;

- arrêtez de fumer ; si vous fumez et qu'il vous est trop difficile d'arrêter, demandez à votre médecin qu'il vous conseille des méthodes qui vous aideront à abandonner cette habitude ;

- essayez de faire assez d'exercice et ce, régulièrement ;

- contrôlez votre poids ;

- si votre risque est élevé, demandez à votre médecin de vous parler des médicaments qui peuvent vous aider à diminuer ce risque.

Sources : Mayo Clinic, HealthLine, WebMD


Cet article a été élaboré uniquement à des fins d’information. Son but n’est pas de fournir un avis médical. Fabiosa ne sera donc pas tenu responsable des éventuelles conséquences résultant de tout traitement, programme, exercice, régime, acte ou usage de médicament qui découlerait de la lecture ou de la mise en pratique des informations contenues dans cet article. Avant de commencer tout traitement, le lecteur doit consulter son médecin ou tout autre prestataire de soins.