"J’ai dû l'accepter". Une femme qui a soudainement développé un vitiligo partage son

INSPIRATION

"J’ai dû l'accepter". Une femme qui a soudainement développé un vitiligo partage son expérience

Date December 28, 2017 12:10

Une future mariée a paniqué quand, quelques semaines avant son mariage, elle a développé une affection cutanée connue sous le nom de vitiligo. Son expérience était si marquante qu'elle a ressenti le besoin de partager son histoire.

 

Récemment, Kandice Benford a parlé de la façon dont elle a appris à se réconcilier avec la maladie dont elle souffre et qui cause la perte de pigments.

 

Cette coiffeuse de 32 ans raconte que la seule indication que quelque chose allait mal se passer était ces taches blanches qu'elle avait sur les mains quand elle était à l'université. Même si elle soupçonnait que la maladie pourrait s'aggraver à un moment donné, elle n'y avait jamais vraiment réfléchi.

 

 

Or, quelques semaines avant son mariage, prévu le 5 novembre 2016, Kandice a été paniquée en voyant les plaques blanches se répandre sur tout son corps.

 

Comme son fiancé, Elliot, était malade à l'époque, Kandice s’est dit que ce stress et tous les tracas liés à la planification du mariage avaient dû exacerber la situation.

 

 

« C'était comme si c'était arrivé du jour au lendemain », a-t-elle dit. C'était un événement si soudain que la première chose à laquelle elle a pensé a été de trouver un moyen de couvrir les taches sur sa peau avec du maquillage.

 

 Les taches blanches se sont répandues sur mon visage, mes mains et mes jambes et j'ai trouvé ça très pénible. J'ai essayé de le couvrir avec du maquillage.

 

 

Les choses ont été encore plus surprenantes pour ceux qui l'entouraient et qui ne savaient tout simplement pas ce que c'était. Certains ont même demandé si elle avait été brûlée. Cependant,  elle a pu compter sur le soutien de sa famille, de ses amis et de son mari. Leurs encouragements lui ont donné la confiance nécessaire pour accepter qui elle était et ce qui arrivait à son corps.

 

     Je flippais, mais tout le monde a été très compréhensif. Mon mari a dit : «Tu es belle avec ou sans. 

 

Cela l'a aidée à accepter sa maladie. « J'ai dû l'accepter, mon corps est mon corps », a-t-elle ajouté.

 

 

Initialement, son plan était de cacher les taches sur son visage pour le jour J mais grâce à sa confiance retrouvée et son sens de l'acceptation, elle a eu le courage de marcher dans l'allée sans honte.

 

En repensant à son expérience lors de son premier anniversaire de mariage, elle est très contente d’avoir choisi de ne pas avoir laissé ses pensées négatives l'empêcher de vraiment profiter de sa journée spéciale.

 

     J'ai fini par me sentir bien le jour de mon mariage. Je peux honnêtement dire que le vitiligo m'a rendu plus confiante en moi-même. 

 

 

Elle a profité de l'occasion pour encourager les personnes qui traversent ce genre de crise ou quoi que ce soit de similaire à s’accepter et à réaliser que « vous êtes plus fort que vous ne le pensez ».

 

Selon la Fondation Américaine de la Recherche sur le Vitiligo, cette maladie de la peau peut se produire à n'importe quel âge, cependant, les symptômes précoces apparaissent souvent entre 20 et 30 ans. Les taches blanches symptomatiques de la maladie commencent souvent à apparaître sur le cou, les aisselles, les mains ou les genoux.

 

La plupart des personnes qui en sont affectées sont généralement en bonne santé et ont  une texture de peau tout à fait normale. Toutefois, les personnes atteintes de maladies auto-immunes telles que la maladie d'Addison, l'anémie par carence en vitamine B12 (anémie pernicieuse) ou les troubles thyroïdiens sont plus susceptibles de développer cette maladie.

 

Le principal inconvénient de l'apparition du vitiligo est le sentiment de perte de confiance en soi, comme l'illustre l'histoire de Kandice. Mais au bout du compte, la clé est l'amour de soi et l'acceptation. Grâce au soutien de ses proches, Kandice a pu faire face aux changements et, espérons-le, plus de gens seront inspirés par son histoire.

 

À LIRE AUSSI: Une artiste crée de superbes poupées atteintes de vitiligo pour rendre confiance aux enfants qui en souffrent