4 symptômes majeurs de l'embolie pulmonaire et conseils pour réduire le risque de la con

4 symptômes majeurs de l'embolie pulmonaire et conseils pour réduire le risque de la contracter

Santé et bien-être

December 27, 2017 10:42 By Fabiosa

Les caillots sanguins peuvent se former dans n'importe quel vaisseau sanguin de votre corps. Ils peuvent rester là où ils se sont formés (les thrombus) ou peuvent se détacher et voyager vers n'importe quelle autre partie ou organe du corps et créer un blocage. Quand de tels caillots sanguins atteignent vos poumons, cela entraîne une embolie pulmonaire.

Qu'est-ce que l'embolie pulmonaire et combien de personnes touche-t-elle ?

L'embolie pulmonaire est une maladie dangereuse qui bloque les artères dans vos poumons. La cause la plus courante d'un blocage est un caillot sanguin qui se forme dans une veine profonde de votre jambe ou d'une autre partie de votre corps (thrombose veineuse profonde). Il voyage jusqu'aux poumons et se loge dans l'artère qui s'y trouve. Parfois, une bulle d'air, qui fait partie d'une tumeur, du collagène ou d'un autre tissu, ou la graisse de la moelle osseuse d'un os brisé peuvent bloquer une artère dans les poumons.

D'après le National Heart, Lung, and Blood Institute (NHLBI), chaque année, entre 300 000 et 600 000 personnes aux États-Unis sont touchées par l'embolie pulmonaire et la TVP. L'embolie pulmonaire prend la vie d'environ un tiers des personnes affectées. C'est pour cette raison qu'il est important de savoir reconnaître les symptômes de l'embolie pulmonaire et de consulter un médecin dès que possible afin de recevoir un traitement rapide, de diminuer les risques de complications et d'augmenter vos chances de survie.

Quels sont les symptômes de l'embolie pulmonaire ?

D'après le National Health Service (Royaume-Uni), les quatre symptômes principaux de l'embolie pulmonaire incluent :

  • essoufflements, qui surviennent souvent soudainement mais qui peuvent aussi se développer graduellement ;
  • douleurs thoraciques – une douleur aiguë qui est présente quand vous vous reposez et qui s'empire quand vous inhalez, toussez ou faites certaines activités ;
  • toux – la toux est généralement sèche, mais vous pouvez aussi tousser du sang ou un mucus sanguinolent ;
  • se sentir faible, étourdissements et pertes de conscience.

D'autres symptômes de l'embolie pulmonaire incluent :

  • rythme cardiaque élevé ;
  • rythme cardiaque irrégulier (arythmie) ;
  • perspiration accrue ;
  • peau bleuâtre ou décolorée (cyanose) ;
  • fièvre ;
  • enflures au niveau des jambes, en particulier sous le genou.

Quels facteurs augmentent le risque d'embolie pulmonaire ?

Certains facteurs peuvent vous rendre plus enclins à développer une embolie pulmonaire. Ces facteurs incluent :

  • thrombose veineuse profonde ;
  • cancer et traitements contre le cancer ;
  • avoir subi une intervention chirurgicale ;
  • fractures des os du bassin ou de la jambe ;
  • repos au lit prolongé ;
  • être incapable de bouger lors d'un long voyage ;
  • être en surpoids ou obèse ;
  • hypertension artérielle ;
  • traitement de substitution d'œstrogène ou de testostérone ;
  • grossesse et accouchement ;
  • certains troubles de coagulation hérités, comme le Facteur V de Leiden.

Comment diminuer le risque d'embolie pulmonaire ?

Il y a plusieurs choses à faire pour diminuer le risque de caillots sanguins et d'embolie pulmonaire, dont :

  • avoir un style de vie sain : arrêter de fumer et suivre un régime équilibré riche en fruits et légumes et faibles en graisses malsaines ;
  • être aussi actif que possible ;
  • prendre des anticoagulants comme vous l'a prescrit votre médecin ;
  • bouger et masser la partie inférieure de vos jambes si vous devez rester en position assise lors d'un long voyage.

L'embolie pulmonaire n'est pas toujours évitable. Mais en savoir plus sur les symptômes de cette maladie dangereuse et prendre les mesures pour diminuer le risque de la contracter peut vous aider à comprendre quand il est temps de consulter son médecin et comment améliorer vos chances de profiter du meilleur résultat possible.

 

Source : NHLBI, NHS UK, Mayo Clinic, WebMD, MedScape, HealthLine


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.