Jacqueline Kennedy que ses professeurs surnommaient la fautrice de troubles, préférait l'équitation à l'école

Célébrités

December 22, 2017 12:39 By Fabiosa

 Jacqueline Kennedy a un jour dit :

 

Je suis une femme avant tout.

 

Il n'y a probablement jamais eu de première dame comme Jacqueline Kennedy. Cette femme incroyable est devenue une icône grâce à son intellect, à son style sophistiqué et à son élégance. Mais il semblerait que Jacqueline n'a pas toujours été le symbole du bon comportement. Ses professeurs disaient que c'était une fautrice de troubles qui choisissait souvent d'aller faire de l'équitation plutôt que d'aller à l'école.

 

 

gettyimages

 

 

Une fille ambitieuse avec un beau prénom, Jacqueline

 

Jacqueline était une fille curieuse ; elle s'intéressait à tout ce qui l'entourait. Ses professeurs d'école avaient du mal avec cette "petite diablesse", comme ils l'appelaient, et l'ont même exclue à plusieurs reprises de leurs cours.

 

La jeune Kennedy avait beaucoup de centres d'intérêt, comme l'art, l'histoire et les langues. Elle a même pris des cours de ballet, mais sa plus grande passion a toujours été l'équitation. Quand elle avait 11 ans, Jacqueline a été la double gagnante d'une compétition d'équitation junior. C'est assez rare de voir la même personne gagner deux compétitions de la même catégorie, mais elle a néanmoins réussi.

 

 

Jacqueline est entrée dans une école prestigieuse, où elle a étudié les bonnes manières et le protocole de la conversation. Quand elle était étudiante, elle aimait écrire des poèmes et des essais pour le journal de l'école. Jacqueline Kennedy était très ambitieuse et rêvait de travailler comme éditrice des éditions les plus populaires. La jeune femme pensait avant tout à sa carrière, et ensuite à son mariage et ses enfants. Elle a même écrit un jour que son ambition première était "de ne pas devenir une femme au foyer.”

 

La femme du président

 

Jacqueline a rencontré son futur mari, John Kennedy, alors un jeune et membre du Congrès, lors d'un dîner. John est tombé amoureux de cette femme resplendissante et sophistiquée dès le premier regard.

 

Il lui a proposé un rendez-vous et un an plus tard, le couple se mariait déjà. Quand Kennedy a annoncé sa candidature à la présidentielle américaine, Jacqueline était la première à le soutenir.

 

 

gettyimages

 

 

Jacqueline n'était pas la typique femme de président. Elle prenait part aux campagnes politiques et sociales de son mari et écrivait même une colonne hebdomadaire dans un journal intitulé "Femme de Campagne Présidentielle.”

 

Jacqueline accompagnait son mari durant ses visites officielles et le faisait si bien que le Président Kennedy s'est un jour présenté lui-même ironiquement comme "l'homme qui accompagnait Jacqueline Kennedy à Paris.”

 

 

gettyimages

 

 

La femme du magnat du transport

 

Jacqueline s'est mariée une seconde fois cinq ans après la perte tragique de son mari le Président Kennedy. Son second mari, Aristotle Onassis, était un magnat du transport. Jacqueline a décidé de prendre un emploi sept ans après avoir perdu son second mari. Elle a accepté un emploi en tant que rédactrice senior chez Viking Press et a exercé dans l'édition jusqu'à sa retraite.

 

 

gettyimages

 

 

Aujourd'hui, le monde connaît Jacqueline Kennedy comme la première dame du 20e siècle. Elle a parfaitement rempli son rôle. Elle était une icône qui a captivé le monde de par sa grâce et sa beauté.

 

À LIRE AUSSI: La reine Elizabeth et Jackie Kennedy : les similarités intéressantes entre leurs styles