Le saignement vaginal après la ménopause : voici 9 causes possibles et quand il faut s'en inquiéter

Si une femme est ménopausée (c'est-à-dire si elle n'a pas eu ses règles depuis au moins 12 mois), elle ne doit plus avoir de saignements vaginaux. Donc, si vous êtes ménopausée et que vous saignez du vagin, vous devez absolument parler de ce symptôme à votre gynécologue.

Dans certains cas, une femme cesse d'avoir ses règles et en déduit qu'elle est ménopausée puis, à sa grande surprise, ses règles reprennent. Cela signifie que sa ménopause n'est pas vraiment terminée. Cependant, chez les femmes qui sont vraiment ménopausées, le saignement vaginal peut avoir plusieurs causes dont certaines sont inoffensives et relativement simples à traiter. Parmi les causes les plus graves, on compte les cancers des organes reproducteurs.

Dans tous les cas, si vous avez des saignements vaginaux qui ne sont pas des règles, nous vous recommandons de prévoir de prendre un rendez-vous avec votre médecin.

 

Les causes des saignements vaginaux des femmes ménopausées

 

Les saignements vaginaux des femmes ménopausées peuvent avoir les causes suivantes :

 

L'atrophie vaginale

 

Une baisse de la production d'œstrogène peut provoquer un amincissement du tissu vaginal, une sécheresse et des inflammations. Cela peut provoquer de l'inconfort et des saignements, surtout après un rapport sexuel.

 

Les polypes

 

Les polypes sont des croissances bénignes qui peuvent se développer dans l'utérus, le canal cervical ou sur le col de l'utérus. Il est possible qu'ils ne provoquent qu'un seul symptôme : le saignement vaginal. Dans la plupart des cas, les polypes sont bénins. Cependant, ils peuvent parfois devenir cancéreux.

 

L'atrophie endométriale

 

A cause d'une carence en hormones sexuelles, l'endomètre (la paroi de l'utérus) peut perdre de l'épaisseur, ce qui peut provoquer des saignements.

 

L'hyperplasie de l'endomètre

 

On peut considérer qu'il s'agit du contraire de l'atrophie endométriale. Dans le cadre de l'hyperplasie de l'endomètre, une quantité excessive d’œstrogène et une carence en progestérone peuvent provoquer l'épaississement de la paroi utérine et, par voie de conséquence, des saignements. Si on traite pas une hyperplasie de l'endomètre, cela peut augmenter le risque d'attraper un cancer endométrial.

 

Le cancer

 

Les cancers de l'utérus, du col de l'utérus et du vagin peuvent tous provoquer des saignements vaginaux chez les femmes ménopausées.

Parmi les autres causes de saignements vaginaux chez les femmes ménopausées, on peut citer ce qui suit :

 

  • l'endométrite (l'infection de la paroi utérine);
  • avoir une thérapie hormonale en cours;
  • l'utilisation de certains médicaments comme les anticoagulants;
  • les maladies sexuellement transmissibles, dont la gonorrhée et la chlamydia.

 

Le traitement des saignements vaginaux des femmes ménopausées

 

Le traitement des saignements vaginaux des femmes ménopausées dépend de leur cause et peut se dérouler comme suit :

 

  • une œstrogénothérapie pour l'atrophie vaginale ou endométriale;
  • un traitement au progestatif pour l'hyperplasie de l'endomètre;
  • une hystéroscopie suivie d'un DC (dilatation et curetage) pour retirer les polypes ou les zones épaissies de la paroi utérine dont l'apparition a été provoquée par l'hyperplasie de l'endomètre;
  • pour le cancer, une ablation chirurgicale de tout ou partie de l'organe affecté;
  • une radiation et une chimiothérapie pour le cancer;
  • une thérapie hormonale pour empêcher la récidive du cancer.

 

Comme vous le constatez, les causes de certains des saignements vaginaux chez les femmes ménopausées sont très graves et c'est une bonne raison pour aller voir un médecin si on repère un tel symptôme. Il faudrait aussi passer des examens gynécologiques annuels (ou plus fréquents) pour détecter les problèmes tôt s'il y en a.

 

Source : Mayo Clinic (fédération hospitalo-universitaire et de recherche américaine), HealthLine (prestataire privé d'informations médicales basé à San Francisco, en Californie), WebMD (société américaine qui fournit des services d'information de santé), Medical News Today (site web de nouvelles médicales destiné aussi bien aux médecins qu'au grand public)


Cet article est à but purement informatif. Ne pratiquez pas l'automédication et, en tout cas, consultez un professionnel de soins de santé certifié avant d'utiliser une ou plusieurs des informations présentées dans l'article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et n'est aucunement responsable des conséquences négatives dont vous pourriez souffrir après avoir utilisé les informations fournies dans l'article.

Des trucs plus intéressants