9 conseils pour éviter les mycoses vaginales : des sous-vêtements aux yaourts

Les mycoses vaginales ne sont généralement pas graves, mais elles peuvent provoquer des symptômes désagréables et gênants. Près de trois femmes sur quatre souffrent d'une mycose vaginale au moins une fois dans leur vie. Dans la plupart des cas, ces infections peuvent être traitées avec des médicaments sans ordonnance (après autorisation de votre médecin). En réalité, les mycoses vaginales peuvent mêmes être évitées, ce qui est encore mieux. Vous pouvez prendre des mesures pour diminuer les risques de contracter une mycose vaginale. Certaines recommandations ci-dessous sont fondées sur des preuves largement discutées mais valent néanmoins le coup d'être testées. Lisez la suite de cet article pour découvrir ce que vous pouvez faire pour prévenir la mycose vaginale.

1. Portez des sous-vêtements en tissus naturels

Les sous-vêtements composés de tissus synthétiques, comme le nylon ou le polyester, peuvent retenir l'humidité et la chaleur, créant ainsi l'environnement parfait pour le développement d'une mycose. Optez plutôt pour des sous-vêtements en coton ou en lin qui aéreront mieux votre région intime, en plus de la maintenir au sec.

2. Évitez de porter des vêtements trop serrés

Les vêtements trop serrés mettent vos formes en valeur mais ne sont pas ce qu'il y a de mieux pour votre région intime, car ils favorisent l'humidité et la chaleur, ce qui facilite l'apparition de mycoses. Si vous êtes encline aux mycoses vaginales, portez des vêtements plus amples afin de mieux contrôler la situation.

3. Si vous êtes diabétique, prenez des mesures pour maintenir un taux de glucose normal

Être diabétique ou manger des aliments riches en sucre sont des facteurs qui augmentent le risque de mycose vaginale. Même si vous n'êtes pas diabétique, il n'est jamais mauvais de limiter la quantité de sucre de son régime alimentaire. Si vous êtes diabétique, vérifiez régulièrement votre taux de glucose et assurez-vous qu'il soit normal.

4. Ne consommez pas trop d'antibiotiques

Si vous avez besoin d'une prescription pour prendre des antibiotiques, c'est qu'il y a une bonne raison. Ils sont généralement prescrits pour les infections bactériennes graves et ne doivent être utilisés que quand votre médecin vous l'autorise. Ces médicaments tuent les mauvaises bactéries, mais ils détruisent aussi les bonnes bactéries qui aident à repousser les organismes nuisibles, ce qui peut alors provoquer une mycose. Utilisez des antibiotiques en suivant à la lettre les conseils de votre médecin, et demandez-lui si vous devez prendre des probiotiques pour améliorer l'équilibre de votre microflore vaginale.

5. Mettez des vêtements secs immédiatement après votre séance de natation ou de sport

Porter des vêtements mouillés ou humides après une séance de natation ou de sport peut favoriser la croissance de levure, ce qui peut causer une infection. Une fois votre séance terminée, prenez une douche et mettez des vêtements secs dès que possible.

6. Séchez minutieusement vos parties intimes après votre douche

Nous avons déjà mentionné l'importance de maintenir sa région intime au sec afin d'éviter les mycoses. Quand vous sortez de votre douche, séchez votre partie intime délicatement mais minutieusement avec une serviette. Si vous ressentez le besoin de le faire, vous pouvez utiliser un sèche-cheveux à faible puissance pour vous assurer que cette zone soit sèche.

7. N'utilisez pas de produits d'hygiène parfumés

Évitez d'utiliser des produits d'hygiène parfumés sur votre zone génitale, y compris les gels douche, les savons, les déodorants, les tampons et même le papier hygiénique. Les médecins conseillent également de ne pas avoir recours à la douche vaginale, car elle peut tuer les bonnes bactéries présentes dans le vagin. Il est préférable de laver simplement et quotidiennement votre région intime avec de l'eau chaude et un savon doux afin d'éviter les mycoses et les infections bactériennes.

8. Changez régulièrement vos tampons et vos serviettes quand vous avez vos règles

Il y a des situations lors desquelles il n'est pas pratique de changer de tampon ou de serviette, comme lorsque vous assistez à une longue réunion professionnelle ou lors d'un long trajet. Si vous vous retrouvez dans une telle situation, changez votre tampon ou votre serviette dès que vous en avez l'occasion.

9. Mangez des yaourts

Combinés avec d'autres mesures listées ci-dessus, les yaourts, qui contiennent des bactéries vivantes, peuvent vous aider à prévenir une mycose. Les bactéries trouvées dans les yaourts aident en effet à équilibrer votre microflore vaginale et à prévenir la prolifération des bactéries nocives.

Source : Webmd, Everydayhealth, Healthline

À LIRE AUSSI: Les gynécologues mettent en garde contre les dangers de l'épilation de la zone intime


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.

Des trucs plus intéressants