Les poils sur le menton et sur la moustache sont l'un des 3 symptômes les plus communs du SOPK (le syndrome des ovaires polykystiques)

Alors que le problème des poils sur le visage peut sembler superflu pour certaines femmes, cela peut aussi être un symptôme du syndrome des ovaires polykystiques ou SOPK. De plus, selon les dires de la Mayo Clinic, cette maladie peut causer des problèmes de santé encore plus graves, y compris le cancer, le diabète de type II et l'infertilité.

Qu'est-ce que le SOPK ?

Le SOPK est un problème de santé qui touche le système hormonal des femmes. En sa présence, le corps produit plus d'hormones masculines que ce dont la femme a réellement besoin. Il perturbe le travail des ovaires et peut entraîner des cycles menstruels irréguliers ou même entraîner des difficultés à concevoir un bébé. En effet, Womenshealth.gov signale le SOPK comme l'un des principaux facteurs causant l'infertilité féminine.

Alors que les médecins ne savent toujours pas ce qui déclenche exactement la maladie, ils désignent en général trois facteurs qui augmentent la possibilité de la développer :

  •      une prédisposition génétique ;
  •      une résistance à l'insuline ;
  •      une inflammation.

Le problème majeur est que beaucoup de personnes ignorent souvent qu’elles sont atteintes du SOPK. Dans une étude de 2009, près de 70 % des femmes qui avaient la maladie ne le savaient pas. Connaître les principaux signes de la maladie est donc crucial pour obtenir un diagnostic précoce.

Quels sont les signes ?

Des poils épais et foncés sur votre menton ou sous votre nez peuvent être non seulement un problème esthétique mais aussi un signe de SOPK. Une croissance excessive des poils peut également être observée dans d'autres parties du corps : la poitrine, le dos, les bras et l'abdomen.

La prise de poids est le deuxième signe d'alerte de ce syndrome. De nombreux patients atteints du SOPK ont du mal à contrôler leur poids en raison du déséquilibre hormonal.

Les changements d'humeur sont le troisième signe le plus fréquent de la maladie. Les personnes atteintes du SOPK doivent souvent composer avec des maux de tête sévères, des sautes d'humeur ou une dépression.

Si vous avez remarqué l'un de ces symptômes, il vaudrait mieux ne pas les ignorer et aller voir votre médecin. En plus de cela, vous devriez envisager de changer un peu votre style de vie. Selon la Mayo Clinic, vous pouvez sensiblement améliorer votre état en perdant au moins 5 % de votre poids. N'oubliez pas de toujours consulter votre médecin d’abord.

Source : pcosaa, mayoclinic, littlethings

À LIRE AUSSI: Ces 6 symptômes pendant les règles peuvent être le signe d’un problème de santé


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.