"Je ne suis pas enceinte, mais j'en ai assez" : Jennifer Aniston en a marre des harceleurs

NOUVELLES DES CÉLÉBRITÉS

"Je ne suis pas enceinte, mais j'en ai assez" : Jennifer Aniston en a marre des harceleurs

Date February 16, 2018 17:28

Nous passons toujours un bon moment quand Jennifer Aniston rejoint Ellen DeGeneres sur le plateau de son émission télévisée. Elles parlent, font des blagues, ou discutent de sujets brûlants, comme le possible retour de la série Friends sur nos écrans de télé.

Tout a commencé quand la présentatrice a remarqué un fait amusant : Jennifer tape encore des mains, produisant un son similaire aux applaudissements de la série comique légendaire. Et quand Ellen lui a demandé s'il y avait une infime possibilité que la série revienne un jour, Jennifer a répondu que tout était possible.

 Embed from Getty Images

Mais tous les sujets de discussion ne sont pas aussi agréables que celui-ci. La star n'a jamais eu peur de discuter du problème des gens qui se moquent du corps des autres, car elle est elle-même la victime de telles moqueries.

Perte de patience

Où qu'elle aille, Jennifer Aniston est la victime de photographes agressifs qui essayent sans cesse de prendre des photos, que ce soit lors d'un événement public ou devant sa maison. Oui, tous les jours, l'actrice et son mari se font harceler et subissent les assauts de douzaines de paparazzis. Mais aujourd'hui, Jennifer Aniston n'a plus la patience de se prêter à ce jeu. 

Il y a moins de deux ans, la star de Friends a rédigé une lettre ouverte à The Huffington Post, dans laquelle elle répond aux questions les plus souvent posées à propos de sa vie. Dans ce message, la célébrité a parlé du sujet de sa grossesse en disant qu'elle en avait marre d'un tel engouement autour de sa famille.
 

Pour votre gouverne, je ne suis pas enceinte. Mais par contre, j'en ai marre. J'en ai marre de ces contrôles constants et des gens qui critiquent mon corps.

 

Marre des harceleurs

En essayant de découvrir si Jennifer était enceinte ou non, la presse a souvent mentionné le fait qu'il manque toujours quelque chose aux femmes qui n'ont pas d'enfants. Étant clairement l'exemple de la façon dont la société perçoit les femmes en fonction de leur famille et de leurs statistiques maternelles, l'actrice de 48 ans s'indigne de voir un tel contrôle et une telle objectivation. Après tout, il y a d'autres sujets importants qui méritent bien plus d'attention, comme les fusillades de masse ou les feux de forêt.
 

Voilà ce que j'ai à dire à ce sujet : il ne manque rien à personne, avec ou sans partenaire, avec ou sans enfant.

Les rumeurs à propos de la grossesse de l'actrice surviennent de temps en temps, une ou plusieurs fois par an. C'est quelque chose de difficile à vivre, mais il est encore plus difficile de répondre aux messages de félicitations de la part des amis et des collègues. Dans sa lettre, Jen a répondu à la question principale qui demandait si elle serait maman un jour. Et la réponse est "peut-être", mais que dans ce cas, elle sera la première personne à en parler.
 

Je condamne les gens qui veulent que je me sente "moins que quelque chose" car mon corps change et/ou parce que j'ai mangé un burger le midi et que j'ai été photographiée sous un angle bizarre, ce qui entraîne donc un des deux commentaires suivants : "enceinte" ou "grosse".

Malheureusement, aujourd'hui encore, la star estime que rien n'a changé car les couvertures médiatiques et les potins sont toujours les mêmes. Et ce changement n'est possible que si le public bascule son attention sur quelque chose d'important, plutôt que sur des remarques sur le poids, le corps ou le fait de ne pas avoir d'enfant.

Source : huffingtonpost