Voici 3 signes annonciateurs de l'ovulation que toutes les femmes devraient connaître

Santé et bien-être

Toutes les femmes particulièrement attentive au problème de la planification familiale surveillent de près leur cycle menstruel en essayant de déterminer le moment de l'ovulation. Pour certaines femmes, c'est l'occasion de concevoir un enfant, tandis que pour d'autres, c'est un signal qui leur suggère de prendre plus de mesures de protection.

Avant toute chose, il faut se rappeler en quoi consiste le processus d'ovulation. Il s'agit de la libération d'un œuf arrivé à maturité parce qu'un follicule dominant s'est rompu dans un des ovaires. Il faudrait noter que l’occurrence de l'ovulation détermine le niveau de santé reproductive d'une femme ainsi que sa capacité à concevoir un enfant.

Les tests experts sont la manière la plus fiable de vérifier si vous êtes ou non en période d'ovulation, mais les femmes devraient aussi savoir que, pendant cette période, peuvent subvenir des symptômes qui affecteront leur bien-être de façon négative, ce qui est absolument normal.

1. Une augmentation de la température basale (la température la plus basse que le corps atteint au repos).

Les femmes qui veulent (ou ne veulent pas) tomber enceintes doivent intégrer la surveillance de leur température corporelle à leur routine quotidienne. Cette température se mesure le matin (en mettant le thermomètre dans la bouche, dans le vagin ou dans le rectum), plus ou moins à l'heure du lever. Pendant la première moitié du cycle (que l'on appelle « la phase folliculaire »), on considère que la température normale s'élève à 36,6°C. Au moment de la diffusion de l’œuf, elle augmente et se situe entre 37,0 et 37,2°С. Ensuite, elle diminue légèrement.

2. Une légère faiblesse

Un corps en bonne santé n'a généralement aucune réaction à l'occurrence de l'ovulation et ne subit ni modification de la température corporelle ni éruption cutanée. Cependant, beaucoup de femmes se sentent un peu faibles et souffrent d'une douleur prolongée au bas-ventre, surtout du côté où le follicule se rompt.

Cela s'explique par l'augmentation de la synthèse des prostaglandines, substances qui sont produites dans l'utérus pour en accroître les contractions. Ces substances contribuent à la libération de l’œuf et à l'augmentation de l'activité motrice des trompes de Fallope.

3.Un écoulement vaginal sanglant.

L'occurrence de l'ovulation s'accompagne de la baisse des taux d'œstrogènes (les œstrogènes sont les hormones sexuelles féminines), qui est à l'origine de l'écoulement vaginal sanglant qui se produit au milieu du cycle menstruel. La réduction de la concentration en œstrogènes provoque la rupture du follicule dominant et, en même temps, endommage les vaisseaux capillaires. Le sang qui sort de ces vaisseaux quitte naturellement le corps tout en provoquant un léger détachement de l'endomètre.

Il est bon de se souvenir du fait que, au milieu du cycle, l'écoulement vaginal n'est pas de couleur écarlate, mais plutôt rose vif ou marron foncé et a aussi une consistance uniforme (sans grumeaux). Il ne faut pas avoir peur de ce phénomène qui, de nature temporaire, dure de quelques heures à un ou deux jours.

Il faudrait aussi noter que, parfois, on peut confondre l'écoulement vaginal avec l'excrétion de matières corporelles, processus qui accompagne l'implantation de l’œuf fœtal dans la surface intérieure de l'utérus. Les saignements de nature ovulatoire se produisent au milieu du cycle menstruel tandis que les saignements dus à l'implantation de l’œuf fœtal ont lieu entre deux et trois semaines après l'ovulation.

De plus, il faut également tenir compte du fait que les symptômes mentionnés ci-dessus sont typiques non seulement de l'ovulation mais aussi de certaines maladies. Par conséquent, si vous ressentez un inconfort quelconque, il vaut mieux que vous consultiez un spécialiste pour vous assurer que vous n'avez pas d'autres problèmes de santé.

Le corps féminin est un organisme complexe et parfois imprévisible. Cependant, dans la plupart des cas, il envoie les signaux nécessaires. Le plus important est d'être prudente et de rester à l'écoute de ses propres sensations. Si les femmes arrivent à déterminer l'approche ou le déclenchement de l'ovulation, certaines d'entre elles réaliseront leur rêve de devenir une mère aimante tandis que celles qui ne veulent pas avoir d'enfant pourront éviter les conséquences indésirables.

Source : Lilit Nasibyan, obstétricienne et gynécologue


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.

Des trucs plus intéressants