Le tueur de pitbull Radoslaw Czerkawski est condamné à 10 ans de prison

Le tueur de pitbull Radoslaw Czerkawski est condamné à 10 ans de prison

Nouvelles

April 2, 2018 16:09 By Fabiosa

Le résident du Massachusetts de 37 ans Radoslaw Czerkawski, propriétaire d'un pitbull d'un an, a été condamné à 10 ans de prison pour le traitement cruel infligé à son animal. Après avoir passé du temps en prison, ce citoyen polonais sera rapatrié dans son pays.
 

Des tortures horribles

Il y a cinq ans, Radoslaw a acheté un pit bull sur Craigslist et l'a appelé Puppy Doe.

WWLP-22News / YouTube

Peu de temps après, le chien a été retrouvé abandonné sur un terrain de jeux à Quincy, dans le Massachussetts, avec une côte fracturée, le crâne facturé, un œil percé et la langue sectionnée. Les vétérinaires n'ont pas pu aider l'animal, et la seule façon de mettre fin à ses souffrances était de l'euthanasier.

La sentence de Radoslaw

Czerkawski a nié son implication dans cette torture, affirmant que le chien s'était échappé de chez lui et avait alors été torturé par quelqu'un d'autre. Cependant, le procureur a réussi à prouver sa culpabilité. Il ne pourra demander une libération anticipée qu'après 8 années de prison.

WWLP-22News / YouTube

Il n'a également plus le droit de posséder un animal ni de se porter volontaire pour un refuge animalier. Après son incarcération, Czerkawski sera rapatrié chez lui. De plus, ce n'est pas le seul crime qu'il a commis.

WWLP-22News / YouTube

D'après la présidente d'Animal Rescue League, Mary Ni, la décision du tribunal est dans ce cas historique et peut devenir un précédent aux États-Unis en vue de la mise en place de lois plus strictes pour protéger les animaux.

Les santions possibles

En 1986, seuls quatre états d'Amérique prenanient des sanctions à l'encontre du harcèlement, de l'attaque et du meurtre d'animaux. Aujourd'hui, les 50 états ont adopté certaines sanctions relatives au mauvais comportement à l'égard des animaux domestiques.

Zerbor / Shutterstock.com

Chaque état a ses propres mesures de punition, allant d'une amende de 50 dollars pour légère violence à 10 ans d'emprisonnement, comme ce fut le cas pour Radoslaw. Toutes les créatures, grandes comme petites, sont comme nous, et méritent la même attention et le même amour que les gens. Nous espérons qu'après une telle punition, les américains comprendrons que violenter un animal est la même chose que d'harceler un être humain.