C'est peut-être plus qu'une simple infection urinaire : 7 symptômes pouvant indiquer une infection rénale

Santé et bien-être

Qu'est-ce qu'une infection urinaire ?

Les infections urinaires sont des maladies très communes. En fait, il s'agit du type d'infection le plus courant après les infections respiratoires. Ce sont les femmes qui en souffrent le plus (près de la moitié des femmes seront amenées à connaître cette maladie au cours de leur vie).

Les infections urinaires sont généralement douloureuses et pénibles. Cependant, dans la plupart des cas, elles ne sont pas dangereuses pour la santé si la maladie est suivie par un médecin dès l'apparition des symptômes.

Est-ce qu'une infection urinaire peut se transformer en infection rénale ?

Une infection urinaire peut provoquer une infection rénale dont le nom médical est « pyélonéphrite ». Une infection rénale peut se révéler très grave. D'un point de vue technique, les infections rénales restent des infections urinaires, car les reins font partie du système urinaire. Il ne faut donc pas oublier qu'une infection de la vessie peut provoquer des complications très graves, comme une lésion rénale, voire même une septicémie.

En d'autres termes, les infections de la vessie sont pénibles, mais les infections rénales peuvent être fatales.

Les symptômes des infections rénales

Si l'on ne traite pas une infection urinaire, elle risque donc de se transformer en infection rénale. Voici sept signes d'une possible infection rénale. Selon les médecins, les symptômes les plus courants comprennent en général :

  1. Une miction fréquente et douloureuse.
  2. Une urine foncée, trouble, nauséabonde, ou qui contient du sang.
  3. Des douleurs au dos, à l'aine ou au niveau des flancs.
  4. Des frissons.
  5. De la fièvre.
  6. Des nausées.
  7. Des vomissements.

Si vous soupçonnez que vous soufrez d'une infection rénale, il faut absolument aller consulter un médecin dès que possible. En effet, si vous ne vous soignez pas correctement, vous risquez une septicémie. Pour l'éviter, allez consultez un médecin dès les premiers symptômes d'une infection urinaire ; n'attendez pas que votre état empire si vous ne voulez pas risquer une infection rénale bien plus grave !

Voici ce que vous pouvez faire pour empêcher les infections rénales

Si vous souffrez d'infections urinaires fréquentes, il est toujours bon d'adopter des stratégies préventives pour diminuer les risques :

  • évitez les huiles pour le bain et les parfums qui contiennent des produits susceptibles de nuire à votre région intime et à vos organes génitaux ;
  • prenez des douches plutôt que des bains ;
  • urinez avant et après toute activité sexuelle ;
  • essuyez-vous de l'avant vers l'arrière après tous vos passages aux toilettes.
  • certaines personnes recommandent d'utiliser des comprimés à la canneberge ou de boire du jus de canneberge, mais ne le faites que si vous n'avez jamais eu de calculs rénaux ;
  • buvez toujours assez d'eau pour éviter la déshydratation.

Enfin et surtout, n'essayez pas de soigner les infections urinaires par vous-même. D'après les médecins, les remèdes maison ne font qu'aggraver la maladie et augmenter les risques de contracter des maladies rénales. Si vous remarquez des signes d'infection urinaire, quels qu'ils soient, consultez un médecin.

Source : Self, WebMDMayoClinic


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.