Comment la « Reine de la Soul » a appris à être une maman alors qu’elle n’était qu’une enfant elle-même

Des millions de personnes se souviendront d’Aretha Franklin, figure emblématique du monde de la musique et Reine de la Soul, de son incroyable talent et de l’héritage qu’elle laisse à jamais derrière elle.

Parmi les mystères de sa vie, celui qui a suscité une très grande attention est son rôle de mère.

gettyimages

À LIRE AUSSI: Aretha Franklin a vécu une histoire d'amour vertigineuse de 30 ans avec son chéri de longue date Willie Wilkerson

Les difficultés à être maman trop tôt

Aretha a dû apprendre à devenir adulte plus tôt que la plupart des gens. Elle a eu son premier enfant à 12 ans et le deuxième à 14.

Malgré le fait que Franklin ait toujours préservé sa vie privée, certains détails sur ses premières années ont été révélés.

Dans son livre, Respect: The Life of Aretha Franklin (Respect : La vie d’Aretha Franklin), David Ritz a écrit que bien que la chanteuse n’ait jamais officiellement dit qui était le père de son fils aîné, il avait toutes les raisons de penser que c’était son « amour d’école », Donald Burke.

Aretha a donné naissance à son premier enfant à 12 ans. Ensuite, elle est retournée à l'école pour continuer ses études. Selon ses professeurs, Franklin était une bonne élève et une fille très intelligente.

 

A post shared by Aretha Franklin (@arethasings) on

 

A post shared by Batoul 🌙 (@shirlenzone) on

Deux ans après avoir donné naissance à son premier fils, Clarence, Aretha a eu un deuxième enfant, un garçon, Edward. Elle avait 14 ans.

Cela n’a pas été facile pour cette écolière d’élever deux enfants car elle-même était une enfant. Franklin a avoué un jour :

Je voulais toujours sortir avec mes amis. Par conséquent, je voulais être à deux endroits à la fois. Mais ma grand-mère m'a beaucoup aidé, ainsi que ma sœur et ma cousine.

gettyimages

Une nouvelle génération de jeunes chanteuses

À cette époque-là, cela n’a pas été facile pour cette jeune femme et pour cette mère de deux enfants de se concentrer sur sa carrière musicale. La sœur d'Aretha, Erma, a expliqué qu’Aretha a dû abandonner l’école pour travailler sur sa musique, ce qui l’a finalement amenée à « vivre une souffrance silencieuse ».

Erma a dit dans le livre :

Nous faisions partie de cette génération de jeunes chanteuses qui ont définitivement sacrifié leur temps avec leurs enfants pour s'occuper de leur carrière. Nous l'avons fait de notre plein gré.

gettyimages

La Reine de la Soul

Franklin a eu une enfance difficile. Sa mère a quitté la famille alors qu’elle n’avait que 6 ans.

À LIRE AUSSI: Aretha Franklin, une incroyable chanteuse à l'origine du phénomène français Jean-Jacques Goldman

En tant que jeune mère, Franklin a dû faire beaucoup d'efforts pour garder sa vie privée. Dans son livre, Ritz a écrit qu’on disait d’elle qu’elle avait subi des violences domestiques, et elle n’avait pas apprécié. Elle ne voulait pas non plus que les gens pensent à elle comme à une victime.

Elle n'aimait pas qu’on ait d’elle l'image d'une femme battue et elle ne voulait pas qu’on la considère comme un symbole tragique du blues.

La chanteuse avait tous les droits de garder sa vie privée. On ne peut pas lui en vouloir. Elle méritait surtout d'être reconnue pour sa contribution significative au monde de la musique. Elle a pris sa retraite en 2017, pour passer plus de temps avec sa famille. Mais avant cette décision, Franklin a sorti un dernier album.

Michelleobama Voir Aretha Franklin se produire à la Maison Blanche, et à maintes reprises, a arrêté le temps. @BarackObama et moi pensons fortement à la famille d’Aretha en ce moment. Elle sera pour toujours notre Reine de la Soul.

Barbrastreisand Cette photo a été prise en 2012 lorsqu’Aretha et moi avons chanté lors d'une célébration en hommage à notre ami Marvin Hamlisch. Il est difficile de concevoir un monde sans elle. Non seulement elle était une chanteuse exceptionnellement brillante, mais son engagement en faveur des droits civils a eu un impact indélébile sur le monde.

La Reine de la Soul est décédée à l'âge de 76 ans, après une longue bataille contre le cancer. Mais vous savez, on dit que les vraies légendes ne meurent jamais. C'est tellement vrai en ce qui concerne l'incroyable et unique Aretha Franklin. C'était une icône de la musique et elle manquera à des millions de personnes.

À LIRE AUSSI: Les célébrités du monde entier rendent hommage à la reine de la soul