10 enfants de 5 hommes différents : elle vit grâce aux allocations gouvernementales, ne

10 enfants de 5 hommes différents : elle vit grâce aux allocations gouvernementales, ne travaille pas, et apprend à ses enfants à faire comme elle

Famille & Enfants

July 31, 2018 16:16 By Fabiosa

Cela va sans dire, il est bien plus facile de vivre grâce à quelqu'un plutôt que de s'embêter à travailler.

Allocations gouvernementales

C'est probablement pour cette raison que tant de personnes se disent que le gouvernement leur doit quelque chose, et que c'est pour cela qu'elles peuvent vivre grâce à son argent et à l'argent du contribuable.

D'après une nouvelle étude menée par Pew Research Center, 6 ménages sur 7 ont reçu une sorte d'aide de la part du gouvernement. 

10 enfants de 5 hommes différents

Cependant, il y a des personnes qui ne méritent pas de recevoir ces allocations, mais qui continuent d'en profiter, et nous ne pouvons pas faire grand-chose à ce sujet.

Cette britannique en est le parfait exemple. Mandy Cowie, 49 ans, a 10 enfants de 5 hommes différents.

Elle n'a pas d'emploi et ne fait que vivre grâce aux aides gouvernementales qu'elle reçoit. Découvrez ce qu'elle a à dire à ce sujet :

"Et alors, qu'est-ce que ça peut vous faire que je sois au chômage. Passez votre chemin si ça ne vous plaît pas. J'ai eu mon premier à 18 ans et mon dernier à 36 ans, et je leur ai dit que je voulais 50 petits-enfants avant de mourir."

De plus, elle apprend à ses enfants à suivre son exemple. Elle est déjà grand-mère, et au moins une de ses filles a déjà suivi ses traces.

Réactions du public

Difficile de croire que cette histoire est vraie. Les gens qui ont découvert son histoire trouvent que son comportement est intolérable et pensent que les allocations gouvernementales ne devraient être versées qu'aux personnes qui en ont vraiment besoin.

En fin de compte, c'est inacceptable de voir quelqu'un vivre uniquement grâce au gouvernement. C'est différent si la personne est incapable de gagner elle-même de l'argent pour ses enfants. Mais quand il n'y a pas de barrière physique ou mentale, certaines mesures devraient être prises vis-à-vis de ces personnes. Et le gouvernement est le premier à devoir réguler de tels incidents. 

Et vous, qu'en pensez-vous ?