Cette nouvelle-née a été rejetée par ses parents à cause de sa peau de couleur étran

Cette nouvelle-née a été rejetée par ses parents à cause de sa peau de couleur étrange, mais son grand-père l'a sauvée

Famille & Enfants

May 30, 2018 15:31 By Fabiosa

Seulement deux semaines après sa naissance, cette nouvelle-née a fait face à un rejet du monde entier, dont ses parents. Mais grâce au cœur généreux de son grand-père, elle a aujourd'hui une famille et une chance de survivre.

Quand Mamata et Ajay Dode, 25 ans, sont allés en salle d'accouchement, ils ne s'attendaient pas à ce que leur fille naisse avec une maladie de peau rare. La nouvelle-née, qui est prématurée de deux mois, ne pesait que 800 grammes.

Même si la grossesse de Mamata s'est déroulée normalement, l'apparence de son bébé était quant à elle anormale. Sa peau, plutôt que d'être lisse et douce, était recouverte de rides.

Quand ils sont rentrés à Maharashtra, leur village en Inde occidentale, les voisins et amis de Mamata et Ajay ont découvert l'apparence étrange du bébé et ont commencé à stigmatiser la famille.

Les villageois évitaient les Dode, et ceux qui voyaient la nouvelle-née refusaient de la tenir dans leur bras ou fuyaient même de peur de contracter la même maladie. Malheureusement, plutôt que de recevoir du soutien et de la compréhension, les Dode ont reçu de l'humiliation et du rejet.

Les jeunes parents, qui n'avaient même pas encore donné de prénom à leur fille, ont cédé face à l'opinion publique. Embarrassés, ils ont rejeté leur bébé et ont commencé à la négliger. Mamata a arrêté de la nourrir, entraînant la famine de la nouvelle-née.

C'est à ce moment-là que le grand-père du bébé, Dilip Dode, est intervenu. Pendant deux semaines, le travailleur de 50 ans s'est occupé de sa petite-fille, la nourrissant avec du lait de chèvre.

Ce n'est pas de sa faute si elle est née ainsi, et je n'ai pas l'intention de l'abandonner à cause de ça.

Quand l'état de santé de la fillette a empiré, Dilip l'a emmenée à l'hôpital de Mumbai où elle était née, à 138 kilomètres de son village. La chance de la petite ne s'est pas arrêtée là, puisque l'hôpital a accepté de prendre en charge les dépenses médicales (environ 7000 dollars) et a même fourni un logement à Dilip tandis que les docteurs déterminaient la cause de la peau ridée de la fillette. Pour l'instant, la maladie du bébé est liée à une anormalité chromosomique ou à un Retard de Croissance Intra-Utérine (IUGR).

La plupart des gens n'ont jamais connu un tel niveau de rejet et d'abandon. Cependant, grâce à son grand-père généreux et compréhensif et à la compassion du personnel de l'Hôpital Wadia, la nouvelle-née aura à présent l'opportunité de grandir dans l'amour et l'acceptation.