Outre le "danger des inconnus", 5 conseils d'experts pour apprendre aux enfants à se prot

Outre le "danger des inconnus", 5 conseils d'experts pour apprendre aux enfants à se protéger des prédateurs

Famille & Enfants

August 10, 2018 09:39 By Fabiosa

De nombreux parents parlent à leurs enfants du concept du "danger des inconnus" quand ils sont assez grands pour parler et marcher. On dit souvent aux enfants de ne pas parler aux inconnus, car ils peuvent leur vouloir du mal. Bien entendu, les bons parents feront tout leur possible pour protéger leurs enfants, mais de nombreux psychologues et autres experts s'accordent à dire que le concept du "danger des inconnus" devrait être redéfini, et que nous devrions parler à nos enfants des situations dangereuses plutôt que des gens dangereux.

L-astro / Shutterstock.com

Les statistiques officielles remettent en cause le concept du "danger des étrangers". D'après le National Center for Missing and Exploited Children (NCMEC), 466 949 moins de 18 ans ont été portés disparus en 2014. Une grande partie de ces cas était des enlèvements parentaux et d'autres situations lors desquelles des enfants ont été enlevés par des personnes qu'ils connaissent.

Photographee.eu / Shutterstock.com

Nous devons oublier le concept dépassé du "danger des inconnus", d'après les psychologues. Afin d'assurer la sécurité de nos enfants et d'éviter qu'ils soient enlevés ou agressés, les parents devraient suivre les conseils suivants pour que leurs enfants sachent comment réagir en cas de situation potentiellement dangereuse.

SabOlga / Shutterstock.com

1. Expliquez-leur quand ils sont censés demander de l'aide à des inconnus

Si un enfant a besoin d'aide (s'il se perd, par exemple), et qu'il ne connaît personne autour de lui, l'enfant doit savoir à qui il doit s'adresser, comme un officier de la sécurité en uniforme ou un officier des forces de l'ordre, un employé de magasin qui porte un badge ou un parent avec des enfants. Pour vous assurer que votre enfant comprend ce qu'il a à faire, vous pouvez l'emmener dans un espace public, comme un centre commercial, et lui demander à qui, selon lui, il devrait demander de l'aide.

2. Apprenez à vos enfants à toujours vous parler des situations et comportements d'autres personnes qui les mettent mal à l'aise

Nous détestons l'admettre, mais parfois, des personnes que nos enfants connaissent et à qui ils font confiance (comme leur nounou, un professeur ou un proche) peuvent leur faire du mal. Si une telle personne est en de bons termes avec les parents/tuteurs des enfants, alors ces derniers peuvent avoir peur d'en parler. Expliquez à votre enfant que si quelque chose ou quelqu'un les met mal à l'aise, vous êtes la première personne à qui il doit en parler.

Photographee.eu / Shutterstock.com

3. Assurez-vous qu'ils comprennent qu'ils sont les "maîtres de leur corps"

Vous pouvez parler aux enfants de deux ans et plus de leurs "parties intimes" et du fait que personne, même les gens qu'ils connaissent, n'a le droit de les toucher sans leur consentement.

271 EAK MOTO / Shutterstock.com

4. Donnez-leur des détails spécifiques à utiliser

Abbie Schiller, PDG de The Mother Company et productrice de The Safety Show, a expliqué à CafeMom qu'un enfant de 3 ou 4 ans doit connaître le prénom de ses parents (ainsi que leur nom de famille). De plus, c'est aussi le moment idéal de leur apprendre vos numéros de téléphone.

Abbie Schiller ajoute :
 

"Et insister sur le fait qu'ils vous 'consultent" avant de partir quelque part avec quelqu'un. Ne voyez pas cela comme une conversation, mais plutôt comme un dialogue à propos des choix et solutions judicieux.


FamVeld / Shutterstock

5. Utilisez un jeu de rôle pour savoir s'ils savent jouer la comédie

Les jeux de rôle peuvent aider les enfants à être plus préparés à une situation réelle et les aider à se souvenir de ce qu'ils sont censés faire.

Apprendre à vos enfants à se protéger des prédateurs et des situations dangereuses les aidera grandement tout au long de leur vie. Commencez dès leur plus jeune âge et assurez-vous qu'ils comprennent bien le message.

Source : CafeMom, Kid Smartz, NCMEC