Elle utilisait de la sauce piquante et des douches froides pour punir son fils adoptif et

VIE QUOTIDIENNE

Maltraitance d’enfant : elle utilisait de la sauce piquante et des douches froides pour punir son fils adoptif

Date August 31, 2018 11:38

Les punitions physiques sont toujours aussi taboues. Certains disent que c'est une façon acceptable et efficace de discipliner des enfants, tandis que d'autres disent que c'est de la maltraitance. Mais qu'en est-il quand quelqu'un se filme en train de punir physiquement son enfant, avant de rendre la vidéo publique afin de passer à la télévision ? Oui, cette personne a bien fini à la télévision, mais n'a pas reçu l'attention qu'elle souhaitait. Elle a même fini au tribunal.

Dr. Phil / YouTube

Comment Jessica Beagley est devenue "célèbre" dans tout le pays comme la "maman à la sauce piquante"

Jessica Beagley, une maman vivant à Anchorage, en Alaska, voulait semble-t-il apparaître dans l'émission du Dr. Phil. Elle a donc demandé à sa fille de filmer ce qu'elle fait pour punir le comportement de son fils qui avait fait quelque chose de mal. Sur la vidéo, on la voit en train de réprimander son jeune fils (qui a d'ailleurs été adopté) pour avoir menti à propos de son comportement à l'école.

Dr. Phil / YouTube

La maman remplit alors la bouche de son fils avec de la sauce piquante et le force à la garder en bouche tandis qu'elle continue de lui parler. Elle le force alors à aller sous la douche et enclenche l'eau froide. On entend le garçon pleurer et crier.

Le public n'en revenait pas quand la vidéo a été diffusée dans l'émission du Dr. Phil. La vidéo a été sujette à débat, et Jessica a reçu le surnom de "maman à la sauce piquante". De nombreuses personnes ont dit que les techniques de cette maman étaient épouvantables.

La maman a dû faire face aux conséquences bien réelles de ses actes après avoir gagné une mauvaise réputation dans tout le pays. Suite à la diffusion de la vidéo, elle a été accusée de maltraitance d'enfants et a été condamnée à une période de probation de trois ans, 180 jours de prison avec sursis et une amende d'environ 2 000 euros avec sursis, d'après Anchorage Daily News. Jessica a essayé de se défendre, mais la Cour d'Appel d'Alaska n'a pas modifié sa sanction.

Monkey Business Images / Shutterstock.com

Pourquoi la "sauce piquante" et d'autres formes de punitions physiques ne sont pas normales, et pourquoi elles ne fonctionnent pas vraiment

Jessica Beagley n'est pas la première personne à avoir utilisé de la sauce piquante pour punir son enfant. Cette méthode a été utilisée par de nombreux parents, mais ce n'est pourtant pas une bonne forme de punition pour les enfants de tous âges. La sauce piquante ne fait pas que causer une gêne temporaire dans la bouche. Elle peut causer des irritations graves et durables au niveau des lèvres, de la bouche et de la gorge, mais aussi d'autres réactions négatives. La sauce peut même endommager les papilles gustatives si elle est trop piquante.

Jiri Hera / Shutterstock.com

En ce qui concerne les punitions physiques en général, la plupart des psychologues pour enfants s'accordent à dire qu'elles ne sont pas efficaces. D'après Amy McCready, fondatrice de Positive Parenting Solutions, c'est une pratique inefficace qui peut même avoir l'effet inverse.

Tout d'abord, quand un enfant souffre à cause d'une punition, il n'arrive pas à comprendre le message que son papa ou sa maman veut faire passer.

271 EAK MOTO / Shutterstock.com

Deuxièmement, les punitions physiques brisent la confiance des enfants, et font que ces derniers remettent en question l'amour de leur parents. Si quelqu'un vous aime, pourquoi vous ferait-il souffrir, même si c'est pour vous apprendre quelque chose ?

En plus de cela, si un enfant doit subir une punition physique, il peut développer un comportement rancunier et provocateur, et ne mettra pas fin au comportement pour lequel il a été puni.

Ilya Andriyanov / Shutterstock.com

Enfin, les punitions physiques régulières font que l'enfant se dit qu'il est normal de blesser quelqu'un physiquement s'il est plus faible. Il peut alors se mettre à intimider ses pairs.

Il y a de nombreuses alternatives saines et efficaces à la punition corporelle. Les parents doivent simplement trouver ce qui fonctionne le mieux sur leurs enfants et utiliser cette méthode uniquement quand c'est nécessaire.