Sécurité des enfants : des conseils essentiels pour éviter un enlèvement, dont des appareils anti-kidnapping

Famille & Enfants

October 12, 2018 11:39 By Fabiosa

Il y a tellement de dangers dans ce monde. Comment pouvons-nous faire pour protéger nos enfants de tous ces dangers ? Il y a les maladies graves, les accidents de voiture... mais il faut savoir qu'il est totalement possible de protéger votre enfant d'un enlèvement, tout cela sans avoir à le suivre partout où il va ! Les enfants doivent faire face à certains obstacles et dangers pour devenir plus forts.

De nos jours, il y a tellement de façons de les protéger de façon saine plutôt que d'être un parent surprotecteur, ce qui en soi ne garantit pas la sécurité absolue de votre enfant. Il y a aussi des douzaines de conseils professionnels pour éviter un enlèvement, que vous pouvez commencer à suivre dès aujourd'hui. Dans cet article, vous trouverez tout ce qu'il y a à savoir à propos des différents appareils, tactiques de sécurité et autres outils qui sont disponibles pour n'importe quel parent désireux de protéger son enfant.

Sécurité des enfants : des conseils essentiels pour éviter un enlèvement, dont des appareils anti-kidnappingKonstantinChristian / Shutterstock.com

À LIRE AUSSI: Ils l'appelaient "la répugnante" : tombée enceinte à 13 ans elle emmène fièrement sa princesse au bal de promo

Conseils de sécurité pour éviter un enlèvement

La première chose à faire en tant que parent pour empêcher votre enfant de se faire kidnapper est de lui parler. Vous devez l'informer des dangers possibles et lui expliquer comment les éviter. Pour faire simple, la meilleure façon d'empêcher un kidnapping est de préparer votre enfant à une possible rencontre avec un kidnappeur, afin qu'il sache comment il doit réagir lors d'une telle situation. N'oubliez pas vos enfants plus âgés, car les statistiques indiquent que les enfants de 12 à 18 ans sont plus souvent kidnappés que ceux de moins de 12 ans. Vous pouvez suivre les conseils décrits ci-dessous pour bien informer votre enfant :

  1. Quand vous parlez à votre enfant, n'essayez JAMAIS de l'effrayer. La peur peut bloquer les informations importantes que vous essayez d'expliquer. Parlez de façon calme et non menaçante. Les enfants doivent être au courant des dangers possibles sans pour autant être paralysés par la peur.
  2. Parlez toujours ouvertement des problèmes de sécurité. Les enfants sont plus enclins à vous parler d'un sujet qui les inquiète s'ils sentent que vous êtes ouvert, à l'aise et prêt à les aider.
  3. D'après de nombreux rapports, la plupart des kidnappeurs d'enfants ne sont pas de parfaits inconnus. Par conséquent, le concept "inconnu égal danger" ne fonctionne pas vraiment. L'enfant doit comprendre que la plupart des enlèvements sont commis par une connaissance (voire même un ami proche ou un membre de la famille). Discutez des signes de comportement suspicieux pour aider votre enfant à reconnaître les mauvaises intentions.
  4. Répétez ces conversations à plusieurs reprises. L'enfant peut donner l'impression de tout comprendre, mais il doit néanmoins acquérir toutes ces nouvelles informations. Discutez de tout étape par étape. Vous devez donc créer un plan : vous pouvez peut-être commencer par expliquer ce qu'est un kidnappeur et où il peut attaquer, puis expliquer graduellement les mesures que peut prendre votre enfant pour éviter l'enlèvement.
  5. Jouez au jeu "Et si", où vous décrivez un scénario dans lequel votre enfant doit trouver des idées pour s'échapper en cas de situation d'enlèvement. Assurez-vous que votre enfant comprend qu'il est plus important d'éviter un danger potentiel plutôt que d'être poli.

Sécurité des enfants : des conseils essentiels pour éviter un enlèvement, dont des appareils anti-kidnappingLightField Studios / Shutterstock.com

À LIRE AUSSI: Après le décès de son nourrisson par déshydratation, une mère lance un appel désespéré aux parents

Les choses que votre enfant doit absolument savoir

Même si votre enfant ne doit pas savoir et retenir beaucoup de choses, il est difficile d'incorporer ces principes dans sa vie quotidienne. Sans parler du fait que tous les adultes ne suivent, savent ni ne comprennent pas complètement les recommandations suivantes :

  1. Assurez-vous que votre enfant est toujours avec des amis ou un adulte de confiance quand il sort. Il est important que votre enfant puisse dire non à quelqu'un qui lui fait peur, qui le met mal à l'aise ou qui le rend anxieux.
  2. Les enfants doivent toujours demander l'autorisation à leurs parents avant de partir de chez eux. Les parents doivent d'abord connaître la destination et l'approuver. Cela s'applique également à toutes les situations où quelqu'un invite un enfant à monter dans sa voiture pour faire un tour, pour demander de l'aide ou pour quelque chose d'autre.
  3. Assurez-vous que votre enfant sait qu'il peut toujours vous parler de tout ce qui l'inquiète, le perturbe ou l'énerve. Souvent, les enfants ne parlent pas de leur premier contact avec un kidnappeur, même s'ils ont fait face à des émotions négatives. Ils ont peut-être peur où ont honte d'en parler à leurs parents.
  4. Chaque enfant doit savoir qu'il a le droit d'être en sécurité, d'avoir son espace personnel. Personne ne doit pouvoir les toucher sans leur permission. C'est dans ce cas qu'il est préférable de sortir de la situation plutôt que d'être "poli" et d'endurer.
  5. Un autre excellent outil pour diminuer le risque de voir votre enfant se faire kidnapper est un code verbal. Étant donné que seulement 24% des enlèvements sont commis par des inconnus, choisissez un mot simple avec votre enfant afin qu'il sache à qui il peut faire confiance. Ce code doit être secret, et seules les personnes de confiance doivent le connaître.
  6. Expliquez à votre enfant comment utiliser les numéros d'urgence. Dites-lui ce qu'il doit faire s'il se perd dans un lieu public. Si votre enfant est assez âgé pour rester seul à la maison, assurez-vous qu'il ferme la porte à clé, qu'il n'ouvre jamais aux inconnus ou à quiconque ne connaît pas le code verbal, et qu'il ne dise jamais qu'il est seul à la maison.
  7. Entraînez-vous à pousser un cri spécial en cas d'urgence. Les longs cris indiquent que l'enfant a besoin d'aide. L'enfant ne doit pas être paralysé ou immobile, en particulier dans le cas d'un enlèvement.

Sécurité des enfants : des conseils essentiels pour éviter un enlèvement, dont des appareils anti-kidnappingPhotographee.eu / Shutterstock.com

Outils technologiques pour éviter un enlèvement

Nous vivons au 21e siècle, à une époque où la technologie peut faire des miracles. Imaginez s'ils avaient eu des systèmes de pistage il y a plusieurs siècles ! Bien entendu, peu d'enfants accepteraient d'être pistés, et c'est en particulier vrai en ce qui concerne les adolescents. De plus, nous ne recommandons à aucun parent d'être surprotecteur. Cependant, vous pouvez utiliser d'autres outils pour éviter que votre enfant soit porté disparu. Découvrons-les ensemble :

1. Téléphone portable

Oui, vous pouvez installer une application spéciale pour suivre votre enfant 24h/24 et 7j/7, mais nous parlons surtout de simples appels et SMS. Assurez-vous que votre enfant comprend à quel point il est important de vous répondre à chaque fois. Rien de plus simple : ils ont le droit de sortir avec leurs amis, et vous avez confiance. Les téléphones sont un bon outil, car la police peut suivre leur appareil sans aucune application en cas de problème. Mais n'oubliez pas que divers applications peuvent dévoiler la localisation de votre enfant à des inconnus.

2. Internet

Aujourd'hui, de nombreux jeunes enfants ont la possibilité d'avoir des conversations avec de parfaits inconnus en ligne. Il est extrêmement important de parler à votre enfant de la sécurité sur internet. Quand votre enfant échange des photos ou des vidéos, il peut sans le vouloir partager des informations personnelles à un kidnappeur potentiel via des plaques d'immatriculation ou des lieux reconnaissables.

3. Photos et informations personnelles

Vous devriez toujours avoir sur vous ce que l'on appelle le kit de l'enfant porté disparu, qui inclut une photo récente de votre enfant, sa taille et son poids actuels, ainsi que ses empreintes digitales. Toutes ces choses peuvent aider les services à retrouver votre enfant s'il est porté disparu. En d'autres termes, vous devez fournir une description aussi détaillée que possible ! Toutes les informations sont utiles.

4. Dispositifs de pistage GPS

Parlons à présent des dispositifs de pistage anti-kidnapping, grâce auxquels vous pouvez garder en permanence un œil sur votre enfant. Ces appareils ont de nombreux avantages :

  • ils donnent la localisation actuelle de l'enfant ;
  • ils vous notifient si l'enfant entre dans une zone dangereuse ;
  • ils vous alertent quand l'enfant a besoin d'une aide immédiate ;
  • vous n'avez plus à vous inquiéter inutilement.

Il y a de nombreux dispositifs de pistage disponibles de nos jours. Vous pouvez toujours poser des questions à un vendeur dans un magasin pour connaître les différences entre chacun d'entre eux. Mais peu importe le modèle, il doit proposer les avantages mentionnés ci-dessus. Cependant, nous vous recommandons vivement d'en parler avec votre enfant et qu'il accepte, plutôt que de le forcer à avoir ce dispositif sur lui. Discutez de tous les avantages et inconvénients ensemble, en famille !

Sécurité des enfants : des conseils essentiels pour éviter un enlèvement, dont des appareils anti-kidnappingMariaNikiforova / Shutterstock.com

Ne paniquez pas si votre enfant est porté disparu. Il a environ 1 chance sur 300 000 d'avoir été enlevé. En général, l'enfant rentre simplement en retard ou n'a pas compris les directives des parents. Il est peut-être chez un ami, ou il est parti regarder un film après l'école sans vous avoir prévenu. Ces choses-là arrivent bien plus souvent que des enlèvements.

Nous espérons vraiment que ces conseils pour éviter un enlèvement aideront votre famille. N'oubliez pas qu'il est très important de parler ouvertement à vos enfants, afin qu'ils puissent vous parler de tout ce qui les tracasse. Soyez toujours présent pour vos enfants !

À LIRE AUSSI: À 42 ans, elle donne naissance à 3 bébés en parfaite santé alors que le médecin lui avait conseillé d'avorter