Pour protéger nos seniors, nous devons connaître les types

Pour protéger nos seniors, nous devons connaître les types de violence dont ils sont victimes

Famille & Enfants

October 31, 2018 18:13 By Fabiosa

Les statistiques de la violence faite aux personnes âgées sont réellement dérangeantes. On estime qu'environ 1 senior sur 6 (personne de plus de 60 ans) est touché par ce type d'abus. Bien que cela puisse arriver à n'importe qui, ce phénomène affecte principalement les personnes les plus dépendantes, notamment en ce qui concerne les activités du quotidien telles que se laver, prendre des médicaments, s'habiller, etc. La plupart des gens coupables de cette violence sont des membres de la famille (généralement les enfants plus âgés) et le personnel soignant. Bien que cela ne soit pas très gai, il est nécessaire de connaître les types de violence envers les personnes âgées afin de pouvoir prévenir de tels incidents.

Pour protéger nos seniors, nous devons connaître les types de violence dont ils sont victimesBerna Namoglu / Shutterstock.com

À LIRE AUSSI: Nouvelle mesure sur la pension de retraite : que deviennent les seniors avec ce manque à gagner ?

Les différents types de violence faite aux seniors 

D'après le National Center on Elder Abuse, il existe 7 types d'abus envers les personnes âgées. Chacun d'eux est très dangereux et peut avoir de terribles conséquences. 

1. Les abus physiques

Toute action infligeant des dégâts physiques à un adulte vulnérable et pouvant entraîner des blessures physiques, de la douleur ou un handicap, est considérée comme un abus physique. Il existe diverses façons de maltraiter physiquement un senior, mais les gestes les plus courants consistent à les pousser, à leur donner des coups de pied, et à les frapper avec différents objets. La maltraitance physique a généralement lieu lors d'une situation où l'agresseur souhaite forcer le senior à faire quelque chose. C'est pourquoi le fait de le faire manger de force et celui de restreindre ses mouvements sont également considérés comme de la maltraitance et, malheureusement, se produisent très fréquemment. 

2. Les abus sexuels

Toute forme de contact sexuel non consenti avec un adulte âgé est considérée comme un abus sexuel. Cette maltraitance prend le plus souvent la forme d'attouchements non consentis, de photos de corps nus, et de rapports. Plus de 70 % des abus sexuels signalés ont lieu dans des maisons de retraite. Et il n'est donc pas surprenant que seulement 30 % des victimes d'abus sexuels les dénoncent. 

3. La maltraitance émotionnelle, mais aussi mentale ou psychologique

De manière générale, la violence émotionnelle consiste à infliger du stress, verbalement ou non. Elle inclut également les insultes, les menaces, l'intimidation ou le harcèlement verbal, etc. Très souvent, elle implique une isolation sociale et une soi-disant "thérapie du silence". La maltraitance émotionnelle est l'une des formes d'abus les plus difficiles à identifier étant donné l'absence de preuves physiques.

4. La négligence

Elle se définit par le fait de ne pas (volontairement ou non) prodiguer à la personne âgée des soins basiques. Si la personne en charge du senior ne lui fournit pas des services de première nécessité comme un abri, de l'eau, de la nourriture, des médicaments ou des habits, il s'agit d'un cas de négligence. Ne pas payer pour des soins de santé est également considéré comme de la maltraitance. 

Pour protéger nos seniors, nous devons connaître les types de violence dont ils sont victimesMongkolchon Akesin / Shutterstock.com

À LIRE AUSSI: Personne ne devrait subir cela. La maltraitance des seniors n'est pas un mythe, mais une terrible réalité

5. L'abandon

Il est évident qu'un geste aussi atroce que celui d'abandonner une vieille personne est considéré comme un abus envers elle. Malheureusement, tout le monde ne peut pas s'occuper de ses parents âgés. Les raisons peuvent être multiples : manque d'argent, problèmes de santé, etc. 

6. L'exploitation financière

L'abus financier consiste à voler les actifs ou les biens de la personne âgée, ainsi qu'à la forcer à donner son argent. Cela inclut toutes sortes de manipulations financières telles que l'imitation de signature pour signer des documents et des chèques, le vol d'argent liquide ou de possessions, le fait d'influencer l'écriture du testament, etc. 

7. L'auto-négligence

Nous avons vu les différents cas d'abus dans lesquels la victime et l'agresseur sont deux personnes distinctes. L'auto-négligence se produit en revanche lorsque la personne âgée ne prend pas soin d'elle de manière appropriée (volontairement ou non). L'auto-négligence se caractérise par des comportements qui mettent en danger la vie ou la sécurité de la personne en question. Vivre dans la rue ou dans des conditions dangereuses et refuser une assistance médicale sont des exemples parmi d'autres d'auto-négligence. 

Pour protéger nos seniors, nous devons connaître les types de violence dont ils sont victimesNadino / Shutterstock.com

La maltraitance dans les maisons de retraite

Il est extrêmement difficile de prévenir la maltraitance envers les personnes âgées. La plupart des agresseurs sont généralement des parents ou des aides-soignants, ce qui montre à quel point prendre soin d'un senior est délicat. C'est pourquoi la règle la plus importante consiste à demander de l'aide lorsque vous vous sentez dépassé. La deuxième règle est de choisir la bonne maison de retraite pour y trouver les soins adéquats. Ne pensez pas cependant que toutes les maisons sont sûres. On recense au moins 7 formes dangereuses de maltraitance envers les seniors dans les maisons de retraite :

  • escarres non traités ;
  • déshydratation ;
  • malnutrition ;
  • asphyxie positionnelle (pas assez d'oxygène à cause d'une position inadéquate du corps) ;
  • restrictions inutiles ;
  • restrictions médicales ;
  • abus sexuels.

Pour protéger nos seniors, nous devons connaître les types de violence dont ils sont victimesPhotographee.eu / Shutterstock.com

Les meilleurs moyens de réduire le risque de voir votre aïeul maltraité dans une maison de retraite consistent à lire les commentaires en ligne sur cette maison et à l'inspecter vous-même. De même, si vous suspectez un cas de maltraitance, il est important de le signaler. N'hésitez pas, vous pouvez sauver la vie de quelqu'un avec un simple coup de téléphone. Appelez les urgences, les pompiers, ou la police, si vous pensez que la situation l'exige. 

À LIRE AUSSI: Ces activités qui vous feront aimer la retraite plus que tout autre moment de votre vie