Un superviseur donne la meilleure des réponses à une cliente qui traite sa caissière de stupide

Le principe selon lequel le client a toujours raison n’est pas toujours parfois bien compris, et certains clients s’octroient la liberté d’agir avec arrogance pour offenser les personnes qui les servent.

Elle faisait juste son travail

Une jeune femme travaillait dans l'après-midi en tant que caissière. Un emploi qui l’aidait à payer ses études universitaires. Cet après-midi-là, elle venait aussi de laisser son fils malade chez ses parents pour ne pas s’absenter au travail, sans savoir que cette demie journée de travail allait se transformer en cauchemar.

Dean Drobot / Shutterstock.com

À LIRE AUSSI: L'indestructible histoire d'amour entre Alain Delon et Romy Schneider

Une fois à son poste, tout a normalement bien commencé jusqu'à ce qu'une cliente élégante et nantie, du moins physiquement, apparaisse. Et malheureusement, l’argent ne peut pas acheter de bonnes manières. La femme était accompagnée de sa petite fille et depuis le début, elle jetait les articles qu'elle achetait au comptoir. Elle n’a même pas répondu aux salutations de la jeune caissière et lui a jeté des coupons.

Des coupons expirés

En dépit de son attitude impolie, l’employée de la caisse scannait avec calme les articles et les coupons, quand elle a réalisé que l’un des coupons était déjà expiré. Elle en a informé la cliente de la manière la plus polie. Mais la femme a alors directement commencé à crier sur la caissière. Lorsqu'une solution n'a pas pu être trouvée, la femme a demandé à parler au superviseur.

Pendant qu'ils attendaient le superviseur, la femme s'est tournée vers sa fille avec l'intention d'offenser l'employée et a déclaré :

Vois-tu pourquoi je te fais étudier ? C’est pour que tu ne te retrouves pas dans un échec comme cette femme, en tant que caissière dans un supermarché.

Le superviseur a entendu la conversation lorsqu'il est venu vérifier la validité des coupons.

Robert Kneschke / Shutterstock.com

Il a ensuite dit à la femme que son coupon avait expiré. Il a sorti les articles des sacs, lui a demandé de partir et ne jamais retourner au magasin, et qu'il n'était pas prêt à laisser quiconque offenser ses employés.

Tout ce que nous pouvons faire, c'est applaudir l’attitude du superviseur. Nous souhaitons que tous les patrons soient comme lui ! Le client n’a pas toujours raison, comme certains peuvent le penser. Et le meilleur patron, gestionnaire ou superviseur est celui qui comprend cela.

À LIRE AUSSI: Mariés sans permission à 18 ans, ils se sont enfuis ensemble. Aujourd'hui, leur fils raconte leur histoire