Il peut à peine se déplacer sans ses béquilles mais son breakdance inouï inspire de nombreux jeunes handicapés

Luca “Lazylegz” Patuelli souffre d'une maladie connue sous le nom d'arthrogrypose depuis sa naissance. Cette maladie génétique survient quand les articulations se bloquent de façon permanente en position pliée ou droite.

 

A post shared by Luca Patuelli (@bboylazylegz) on

Les jambes de Luca ont été touchées par la maladie, mais cela ne l'a pas empêché de réaliser ses rêves. Et pour vous prouver à quel point il est une source d'inspiration, l'athlète né le 28 juillet 1984 a participé à la cérémonie d'ouverture des Jeux Paralympiques d'Hiver 2010.

Un danseur de breakdance avec des capacités surhumaines

Malgré ses problèmes musculaires, Luca a réussi à apprendre à danser avec et sans béquilles. Il a décidé de partager sa passion avec des enfants handicapés après avoir passé des années sur les pistes de danse. 

Il réussit à inspirer les enfants d'un centre de réhabilitation de Montréal. Lors d'une interview accordée à CBC, il a révélé qu'il allait souvent au centre pour passer du temps avec les enfants.

 

A post shared by Luca Patuelli (@bboylazylegz) on

Luca se voyait en eux d'une façon que nous ne pourrions pas comprendre, car quand il était plus jeune, il a lui aussi passé une grande partie de sa vie à l'hôpital.

 

A post shared by Luca Patuelli (@bboylazylegz) on

"C'était extrêmement difficile," a-t-il déclaré à CBC, ajoutant qu'une courte visite d'un clown volontaire pouvait illuminer sa journée. Cela lui permettait de penser à autre chose au moment où il en avait le plus besoin, et aujourd'hui, il a décidé de faire la même chose pour d'autres enfants.

 

A post shared by Luca Patuelli (@bboylazylegz) on

Son objectif est de montrer aux enfants qu'ils trouveront toujours un moyen de s'exprimer à travers la danse malgré leur handicap.

Un message puissant

En 2015, Luca a partagé un message puissant lors de la Journée Internationale de la danse, dans l'espoir d'inspirer les gens.

Peu importe votre âge, votre sexe, votre race ou vos compétences, n'importe qui peut danser. La danse fait partie de chacun d'entre nous.

 

A post shared by Luca Patuelli (@bboylazylegz) on

Il a également mentionné à quel point la danse peut faire passer des messages forts, et à quel point elle nous relie au monde. Décrivant la danse comme la "forme ultime de l'auto-expression", il a conclu sa déclaration en exhortant les gens, jeunes comme âgés, hommes comme femmes, à continuer de danser et à explorer cette partie d'eux-mêmes.

À LIRE AUSSI: Un mémorable concours de danse : Jennifer Lopez se confronte à la fille aînée de son petit ami