Le SPM masculin : qu'est-ce que c'est et quels sont ses symptômes

Somnolence, fatigue rapide, irrégularité de l'activité sexuelle, apathie, dépression suivie d'une irritabilité sans raison précise, tout cela vous fait fortement penser au syndrome prémenstruel (SPM), n'est-ce pas ? Ce sont en fait des signes d'un état psychonévrotique dû à un déséquilibre hormonal chez les mâles. 

olly18 / Depositphotos.com

Ce que l'on appelle le SPM masculin, ou encore le syndrome du mâle irritable, est récemment devenu un sujet très débattu. Un chercheur écossais, le Dr. Gerald Lincoln, a remarqué que lorsque son niveau d'hormones sexuelles est bas, le mouton mâle devient agressif, un phénomène qu'il a décrit pour la première fois en 2002. C'est également lui qui a introduit le terme syndrome du mâle irritable (ou IMS, acronyme pour Irritable Male Syndrome). 

minervastock / Depositphotos.com

Plus tard, en 2005, Jed Diamond a conduit une étude sur des humains. Ses résultats ont montré que des fluctuations du niveau de testostérone chez l'homme peuvent entraîner un certain nombre de changements psycho-émotionnels et comportementaux. En fait, tous les symptômes décrits plus haut s'expliquent par son faible niveau dans le sang.   

Caractéristiques du SPM chez la femme

Le SPM est un cycle complexe de symptômes qui se manifestent chez certaines femmes quelques jours avant le début des règles et disparaissent généralement un jour après. Il est causé par les fluctuations de plusieurs hormones qui préparent la cavité utérine et le corps de la femme tout entier pour une éventuelle grossesse.

En plus de son caractère psycho-émotionnel, le SPM chez la femme est également accompagné par des fluctuations dans les fonctions suivantes : 

  • végéto-vasculaire : tension artérielle irrégulière, maux de tête ;
  • métabolique endocrinienne : gonflement de la poitrine et sensibilité.

La conjugaison de ces perturbations affecte négativement la vie quotidienne de la femme. En outre, ces manifestations désagréables reviennent régulièrement de cycle en cycle.

Y a-t-il un SPM masculin ?

Malgré une apparente ressemblance entre les deux phénomènes, il est incorrect de parler de SPM chez l'homme. Ce dernier n'a bien sûr ni règles, ni grossesse, ce qui rend d'ores et déjà le terme dénué de sens. De plus, le SPM chez les hommes n'est pas causé au départ par des fluctuations du cycle hormonal. 

monkeybusiness / Depositphotos.com

Cependant, la sécrétion de testostérone chez les hommes obéit à certains schémas. Elle est plus élevée le matin que le soir, au printemps (avec un pic en avril) qu'en automne, et dépend également de l'âge. 

Bien que les jeunes hommes puissent également être affectés par l'IMS, la synthèse des hormones sexuelles décroît naturellement vers 40-50 ans ce qui, avec le déclin psychologique causé par la prise de conscience du vieillissement, entraîne des apparitions beaucoup plus fréquentes de ce phénomène. 

Néanmoins, des fluctuations hormonales normales sont toujours plus douces que l'IMS. L'inconfort s'explique plus probablement par un déclin hormonal naturel et l'impact négatif de certains facteurs, notamment le stress.

Parmi les autres facteurs, on peut citer :

  • hypodynamie ;
  • surmenage ;
  • malnutrition ;
  • perturbation du cycle de sommeil ;
  • certains médicaments.

Souvenez-vous que l'irritabilité masculine due aux hormones n'est pas contagieuse et qu'elle n'est pas synchronisée avec les cycles de la femme. 

Ces symptômes peuvent être considérablement soulagés à moins d'être causés par des conditions pathologiques propres à d'autres maladies. Dans le cas de l'IMS, les remèdes incluent donc le sport, une alimentation saine, un sommeil suffisant, des rapports sexuels réguliers, ainsi que le soutien d'une personne proche et attentionnée.


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.

Des trucs plus intéressants