Lipœdème, une maladie souvent confondue à tort avec l'obésité : 7 symptômes alarmants à surveiller

Santé et bien-être

June 21, 2018 12:46 By Fabiosa

Il y a tellement de femmes qui rêvent d'avoir les jambes de Heidi Klum. Mais parfois, leur rêve ne peut pas se réaliser à cause d'une horrible maladie, et non pas à cause de la paresse ou d'un régime malsain. Le lipœdème affecte entre 10 et 11 % des femmes aux États-Unis et se produit quand la graisse est distribuée de façon anormale. Cette maladie conduit la graisse à s'accumuler dans la partie inférieure du corps, entraînant un problème de proportion avec le reste de celui-ci.

arrowsmith2 / Shutterstock.com

Qu'est-ce qui peut causer le lipœdème ?

Même si la cause n'a pas encore été découverte, les docteurs pensent que les hormones féminines (œstrogène, progestérone) jouent un rôle majeur dans le développement de cette maladie. Cette conclusion est due au fait que le lipœdème affecte principalement les femmes et qu'il s'aggrave durant la grossesse, la puberté et au moment de la ménopause.

Chinnapong / Shutterstock.com

Un antécédent familial de lipœdème serait également un facteur de risque très important ; le risque de souffrir de cette maladie est dans ce cas doublé.

Le lipœdème n'est pas causé par l'obésité. Des études ont prouvé que les femmes souffrant de cette maladie pouvaient perdre du poids dans la partie supérieure de leur corps, mais que la partie inférieure affectée par le lipœdème n'affichait aucune évolution.

Quels sont les symptômes du lipœdème ?

Même si le lipœdème est souvent confondu avec le lymphœdème, il faut savoir que ce dernier peut être causé par un lipœdème. Les symptômes de la maladie sont assez caractéristiques et incluent :

  • des jambes imposantes semblables à des colonnes ;
  • des poignées de graisse autour des chevilles ;
  • une disproportion évidente entre les parties inférieure et supérieure du corps ;
  • des jambes enflées ;
  • les jambes peuvent être sensibles et facilement présenter des bleus ;
  • un excès de tissu autour des genoux et à l'intérieur des cuisses ;
  • le sport ou un changement alimentaire ne réduisent pas les dépôts de graisse ;

Les trois stades du lipœdème

Le premier stade est caractérisé par un surplus de tissu au niveau des genoux, des cuisses et des chevilles. La partie inférieure du corps grossit lentement et devient plus large que la partie supérieure du corps.

Le second stade correspond au moment où le diagnostic est souvent posé, car la disproportion devient évidente. En plus des anciens symptômes, de nouveaux commencent à faire leur apparition, dont de la cellulite qui ressemble à du tissu ; des jambes enflées et souvent douloureuses ; une poignée formée par des dépôts de graisse autour des chevilles, alors que les pieds ne sont pas affectés.

VGstockstudio / Shutterstock.com

Le troisième stade se manifeste par une accumulation de graisse dans le haut des bras, l'abdomen et l'arrière des jambes ; des jambes constamment enflées et douloureuses ; de la graisse qui enveloppe les genoux.

Que faire si vous souffrez d'un lipœdème ?

La règle d'or pour lutter contre cette maladie est d'être active. Même si des exercices physiques réguliers ne traitent pas le lipœdème, ils peuvent ralentir son évolution et éviter que la graisse non-lipœdémique s'accumule dans vos jambes. De plus, cela permet à votre sang et à votre lymphe de circuler normalement, diminuant ainsi le risque de complications, comme les infections, une fibrose et un lymphœdème.

Sylverarts Vectors / Shutterstock.com

Un changement de régime alimentaire peut aussi améliorer la situation en général. Il est cependant très important de consulter son médecin pour discuter des options de traitement possibles. N'hésitez surtout pas. Prenez soin de vous et restez en bonne santé !

                                                                                    Source : Cleveland Clinic, Lipedema Surgery Center, Web MD

 


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.