Vous avez le blues après votre accouchement : conseils d'expert pour traiter la dépression post-partum

ART DE VIVRE ET COMMUNAUTÉ

Vous avez le blues après votre accouchement : conseils d'expert pour traiter la dépression post-partum

Date July 9, 2018 16:35

Après avoir quitté la maternité, quand tout le monde vous a félicitée, et que vous vous êtes un peu adaptée à votre rôle de nouvelle maman, soudainement, on dirait que vous n'êtes pas heureuse de la situation.

Vous ne ressentez plus aucun plaisir à prendre soin de votre enfant, et votre mari est comme un étranger pour vous. Vous souffrez d'insomnie ou, inversement, vous avez toujours envie de dormir. Vous n'avez pas d'appétit, et vous vous endormez en pleurant. Apparemment, vous présentez tous les signes d’une dépression post-partum.

Les méthodes pour guérir

C'est le moment idéal pour tout laisser tomber et aller voir un psychologue ou un psychothérapeute - un expert spécialisé dans ce genre de maladies.

La dernière chose que vous devriez faire est de dire que vous n'avez pas le temps. Vous devez prendre soin de vous et demander à votre mari ou à vos proches de rester avec votre enfant pendant que vous irez consulter un spécialiste. Le bébé a besoin d'une mère en bonne santé ! Ceci est très important pour son développement. Après plusieurs rendez-vous avec un spécialiste, vous vous sentirez beaucoup mieux.

Si nécessaire, le psychologue vous enverra en consultation avec un psychiatre qui pourra vous prescrire des médicaments afin de soulager la maladie. On ne prescrit pas automatiquement d’antidépresseurs aux femmes atteintes d'une dépression post-partum ni d'autres médicaments, mais si le médecin le juge nécessaire, il ne peut pas vous le refuser.

Pourquoi vous avez une dépression post-partum

Les conditions sous-jacentes :

  • La propension à la dépression et à d'autres troubles émotionnels. Si vous avez souffert de ce genre de maladies avant l’accouchement, alors le stress associé à l'accouchement et la période post-partum peuvent aggraver votre état.

  • Les facteurs externes. Un accouchement difficile, des complications post-partum, des malformations congénitales du nouveau-né et d'autres choses de ce genre auxquelles la mère ne s’attendait pas peuvent mener à une dépression post-partum.

  • Le refus psychologique de la mère de donner naissance à son bébé. Lorsque la responsabilité et la faute de la mère sont trop grands et que le soutien moral et physique des autres n’est pas suffisant, la psyché maternelle ne peut pas faire face. Demandez de l'aide à votre mari et à vos proches. Dans les cas les plus graves, rendez-vous d'urgence chez un psychologue. Il vous apprendra à parler de votre fatigue à vos proches et à demander de l'aide sans vous sentir coupable ou honteuse.

  • Le manque de sommeil. Vous souvenez-vous de ces histoires terribles pendant la guerre, quand les gens étaient privés de leur repos nocturne ? Le corps d’une jeune mère possède, bien sûr, de nombreuses hormones qui aident à survivre aux nuits blanches, mais rappelez-vous : vous avez désespérément besoin de repos. Au moins une fois de temps en temps.

Votre psyché a besoin d’être remise à jour. Utilisez chaque minute que vous pouvez pour dormir. Essayez de dormir quand votre bébé dort. Partagez les nuits avec votre mari. Trouvez un moyen qui sera parfait pour vous.

Les émotions positives

C’est tout ce dont vous avez besoin. Vous devez trouver le temps pour aller au cinéma ou au théâtre avec votre mari, vaquer à vos petits passe-temps, aller dans un salon de beauté ou aller au spa. Vous devez consacrer du temps pour vous, prendre soin de votre look et organiser un peu de distraction pour vous si besoin. N'oubliez pas non plus que vous êtes en couple avec votre mari, et que vous avez besoin tous les deux de développer une relation passionnée. Ne vous privez pas ainsi que votre conjoint d'un passe-temps ensemble. Trouvez le temps pour vous retrouver en privé.

Nous espérons que l'expression « dépression post-partum » ne vous était familière que parce que vous l’aviez lue dans des articles de magazines ou sur Internet. Faites en sorte que cela ne vous touche pas ! Aimez discuter avec votre bébé et prenez soin de vous. Et si une chose vous inquiète, ne retardez pas votre visite chez le psychologue.

À LIRE AUSSI: La célèbre coach de fitness Emily Skye dévoile son incroyable métamorphose 5 mois après son accouchement


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.