Négligence médicale : une fille de 10 ans meurt d'une appendicite dans son sommeil

Santé et bien-être

September 20, 2018 13:07 By Fabiosa

Quand on parle d’appendicite, la plupart des gens savent qu’il n’y a pas de raison d’en avoir peur et qu’une intervention chirurgicale l’élimine facilement. Cependant, la consultation des médecins est toujours nécessaire en cas de symptômes tels que : douleurs abdominales près du nombril qui se déplacent vers le bas et vers la droite, nausées, gonflement abdominal, constipation, diarrhée et même fièvre.

Lightspring / Shutterstock.com

À LIRE AUSSI: Cette jeune maman est furieuse après avoir récupéré sa fille à la garderie : le personnel avait scotché ses chaussures à ses pieds

C’est malheureusement ce qui s’est passé avec cette petite fille. Son père ne savait pas que quelque chose de ce genre pourrait mettre fin à la vie de sa fille d’une façon aussi brutale. Il y a un an, la fillette de 10 ans, Mya-Louise Perrin, est morte dans son sommeil, d'une appendicite aiguë.

Cependant, la veille de son décès, elle a été emmenée au centre de soins primaires de Cromwell, à Grimsby aux États-Unis, où elle a été auscultée par une infirmière praticienne expérimentée. Elle présentait une infection des voies urinaires, et des antibiotiques lui ont donc été prescrits. Tout semblait bien aller et la fille s’est endormie en rentrant chez elle. Et le matin, son père, Andrew Perrin, l'a trouvée morte.

Une telle tragédie aurait pu être évitée si la jeune fille avait reçu un diagnostic complet de son état. Voici ce qu'a déclaré Paul Kelly, officier de police de Grimsby et du North Lincolnshire concernant cette tragédie :

Un diagnostic incomplet effectué le 7 novembre, à 12h30, a empêché un traitement médical optimal, qui, s’il était fourni, aurait pu conduire à une issue favorable.

Ce n’est pas un cas isolé où un examen incomplet et insuffisant a abouti à un résultat aussi tragique. Une autre jeune fille de 10 ans est décédée à l'hôpital public de Georgetown parce qu'elle n'a pas été correctement examinée par un spécialiste.

De tels cas devraient inciter les personnes, en particulier les professionnels de la santé, à faire plus attention à leurs patients et à leur bien-être. La vie des gens ne doit pas être mise en jeu. Êtes-vous d'accord ?

À LIRE AUSSI: Rougeole : une jeune fille de 17 ans meurt à Bordeaux