De l'obésité à une petite taille : une jeune femme perd la moitié de son poids sans chirurgie ni régimes drastiques

ART DE VIVRE ET COMMUNAUTÉ

De l'obésité à une petite taille : une jeune femme perd la moitié de son poids sans chirurgie ni régimes drastiques

Date 23 octobre 2019

Melissa Mouawad, une jeune femme de Sydney, a toujours aimé manger. Quand elle avait 18 ans, elle pesait 135 kg et elle devait porter des vêtements de grossesse puisqu'elle ne pouvait rentrer dans rien d'autre.

After @becchambersfit amazing post on confidence in the gym - I thought Id share my first experience in a commercial gym weighig 135kgs. I remember signing up to @fernwoodfitness, all female gym.. I was wearing maternity, plus sized clothes I'd found at Kmart. I started out in the group classes, at the back, I was terribly unfit, morbidly obese, lacking any sort of confidence. BUT I was persistent. I hid at the back of the class, working away, building up my fitness and strength. Slowly but surely I gained confidence and I egded my way closer to the front of the class. It wasn't easy, ever. But it got easier, I got fitter. Until I reached a point where the classes weren't even challenging anymore, and my confidence superseded Fernwood. This is just a reminder that we all started somewhere - choose a gym that makes you feel welcome, and comfortable. With like minded people and trust me - it will get easier 🏋️‍♀️

A post shared by Melissa Loves Food 🍭 (@melissamouawadlovesfood) on

Après la publication de @bacchambersfit sur la confiance à la salle de gym, j'ai pensé que je devais partager avec vous mon expérience dans une salle de sport commerciale, alors que je pesais 135 kg. Je me rappelle de m'être abonnée à @fernwoodfitness, réservée aux femmes... Je portais des vêtements de grossesse et de taille XXL, trouvés à Kmart. J'ai commencé dans le cours de groupe, au fond de la salle. Je n'étais pas en forme, j'étais morbidement obèse et je manquais de toute forme de confiance. Mais, j'étais persistante. Je me cachais dans le fond de la salle, je travaillais et je construisais mon fitness et ma force. Peu à peu, j'ai repris confiance et je me suis dirigée doucement mais sûrement vers le devant de la salle. Cela n'a jamais été facile. Mais, c'est devenu plus simple, j'étais de plus en plus en forme. Je suis arrivée au point où le cours n'était plus un défi pour moi et ma confiance à surpasser Fernwood. C'est seulement un rappel pour dire qu'on commence tous quelque part - choisissez une salle de sport qui vous met à l'aise et en confiance. Avec des gens qui pensent comme vous - croyez-moi, cela sera plus simple.

Parlons un peu de toutes les joies que je vivais quand j'étais morbidement obèse... Toute une boîte de beignets bien gras ? Oui, c'était mon goûter. Préparer un gâteau au beurre pour le manger et non le faire cuir ? Ou, manger le menu familial de chez McDonald's sans le partager avec ma famille ? Maintenant, parlons des côtés négatifs de mon obésité... Pas de vie sociale, pas d'amour propre, porter des vêtements de vieilles filles par que j'avais honte de faire les magasins, avoir des problèmes de santé à l'âge de 18 ans, éviter les escaliers parce que cela me faisait mal de les utiliser et rester dans une relation très toxique parce que qui d'autre pouvez m'aimer ? J'ai aussi abîmé ma voiture parce que je suis tombée sur celle-ci. Et, ce n'est que le bout de l'iceberg. Ne mettez pas en danger votre qualité de vie parce que la nourriture a plus d'importance pour vous, avoir une vie géniale, complète et aventureuse est bien mieux que la satisafaction ponctuelle que la nourriture peut offrir. Ne laissez pas la nourriture gâcher votre vie, vous contrôlez vos actions.

Les avertissements des docteurs ont eu l'effet désiré et Melissa a finalement compris qu'elle devait agir. Mais, elle était perdue. Comment se débarrasser de tous ses kilos en trop ?

Après plusieurs années durant lesquelles elle a essayé différents régimes et plans sportifs, elle a perdu puis repris du poids, Melissa a finalement trouvé ce qui marchait pour elle.

Les gens me disent souvent qu'ils n'arrivent pas à perdre du poids, qu'ils mangent sainement et font de l'exercice mais que rien ne change... Vous savez quoi ? Perdre du poids c'est difficile. Pendant les 6 dernières années, je me suis tuée au travail, chaque jour, pour obtenir ce résultat. J'ai loupé des sorties entre amis, j'ai arrêté de boire et j'ai fait du sport ma priorité (deux fois par jour). Cela vient avant ma famille, mon travail et ma relation amoureuse.

J'ai complètement changé la personne que j'étais et voici qui je suis aujourd'hui. Ce style de vie fait partie de ma personnalité à 50 % et cela me convient. Vous ne pouvez pas faire de votre perte de poids, un travail à mi-temps. C'est quelque chose qui prend tout votre temps, chaque jour, 24h/24, 7j/7 et 365 jours par an. C'est comme ça que vous obtiendrez des résultats.

Comment Melissa a-t-elle réussi ?

Il y a 5 ans, la jeune femme a fini par comprendre. Son plan, qu'elle suit encore aujourd'hui, consiste à compter les calories et à équilibrer les glucides, les protéines et les matières grasses.

En ce qui concerne le sport, la jeune femme suit un plan strict. Elle s'entraîne 6 jours par semaine. Même si commencer à faire de l'exercice et pratiquer du sport régulièrement n'étaient pas une tâche facile, Melissa est restée concentrée sur son but et le résultat en valait la peine !

Vous savez ce que je fais ici ? Ma soeur m'a filmé en train de tenir mon ventre dans les mains parce que je me trouvais grosse. Il est incroyable de voir que je faisais le double de mon poids, il y a quelques années... Perdre du poids n'est pas la fin du chemin et cela ne règle pas tout. Bien sûr, je ne suis plus grosse mais mes démons continuent à me hanter quotidiennement. Chaque jour, je dois me rappeler que je suis extraordinaire et que je ne suis plus cette personne obèse. D'un autre côté, je dois aussi toujours être dans le jeu, je dois toujours faire attention à ce que je mange, combien je m'entraîne, combien d'eau je bois etc. Le fait que j'ai atteint un certain poids ne veut pas dire que je peux me détendre... C'est un changement de style de vie qui doit être respecté 24h/24 , 7j/7 et 365 jours par an

Voilà comment elle a décrit son progès :

Je suis allée à des cours de fitness dans mes vêtements de grossesse et je restais au fond de la salle pour essayer de suivre ce que faisait les autres. J'avais honte de mon corps mais j'étais déterminée à faire de mon mieux.

Après un certain temps, je suis peu à peu passée vers le devant de la salle. Puis, j'ai commencé à faire de la cardio et enfin des levées de poids.

Je suis plus en forme que jamais et j'ai du mal à croire que mon corps puisse bouger de la façon dont il le fait maintenant.

Melissa a perdu 65 kg et c'est presque la moitié de son poids d'origine ! Avec sa perte de poids, elle a regagné confiance en elle. Il y a un an, Melissa a épousé son bien aimé, Edward Mouawad.

Elle est incroyablement belle !

Elle est vraiment un exemple à suivre !

Le combat de Melissa pour perdre du poids lui a vallu beaucoup d'abonnés sur les réseaux sociaux et pas mal de reconnaissance.

La jeune femme n'a pas seulement épaté tout le monde avec sa transformation mais elle a aussi inspiré ses abonnés ! Son histoire sert de motivation pour beaucoup d'entre eux.

Beaucoup des abonnés de Melissa ont exprimé leur admiration dans les commentaires :

✨ Je t'aime. Telle que tu es, avec tes vulnérabilités et tes forces que tu acceptes de partager avec nous, tu es une inspiration. ✨✨

Je dois dire quand regardant tes publications récentes, je me suis dit que tu semblais être en forme et que tu étais mince. Donc, cette publication est une surprise pour moi ! Le chiffre sur la balance n'est pas important !

Et bien, tu es une beauté et une inspiration pour tous. Donc, continue comme ça ! ! ! ❤️ ⭐️

L'histoire de Melissa n'est pas seulement celle d'un combat pour la perte de poids. En mincissant, elle est complètement devenue une autre personne, heureuse et pleine de confiance. Comme elle avait toujours voulu l'être. Continue ce super boulot, Melissa !