Une pauvre femme qui sent constamment le poisson à cause d'une maladie rare nous raconte son quotidien

Santé et bien-être

September 5, 2018 14:46 By Fabiosa

Avez-vous déjà eu l'impression que toutes les personnes autour de vous vous regardent et parlent dans votre dos ? Nous avons déjà tous connu une telle situation. Mais cette femme vit en permanence avec cette paranoïa. Pourquoi ? À cause de l'odeur étrange qu'elle dégage.

La femme qui sent toujours le poisson

Voici Kelly Fidoe-White, d'Oldham, une femme qui souffre d'une maladie rare qui fait qu'elle dégage une odeur de poisson en permanence.

À LIRE AUSSI: Le syndrome de Treacher Collins : la maladie qui a inspiré le film "Wonder"

C'est en fait une maladie cutanée qui s'appelle triméthylaminurie ou, en d'autres mots, le "syndrome de l'odeur de poisson". Cette maladie fait que les personnes qui en souffrent dégagent une forte odeur quand elles transpirent, urinent et respirent. La plupart des personnes à qui on a diagnostiqué la triméthylaminurie n'ont d'autre choix que de vivre en isolation totale en raison de leur odeur aussi forte.

dien / Shutterstock.com

Au début, Kelly ne savait même pas qu'elle souffrait du "syndrome de l'odeur de poisson". Bien entendu, elle savait que quelque chose n'était pas normal, mais elle pensait que c'était un simple problème hormonal et que cela finirait par passer.

À un moment donné de sa vie, Kelly se douchait quatre fois par jour, changeait plusieurs fois de vêtements, et utilisait des bouteilles de déodorant complètes pour masquer son odeur. En vain.

Kelly ne pouvait travailler que la nuit car ses collègues disaient ne pas supporter cette "terrible odeur.

fishiuck / Shutterstock.com

Il y a toujours une façon de s'en sortir !

La maladie de Kelly Fidoe-White a été diagnostiquée très tardivement, en 2015. Avant cela, elle passait énormément de temps sous la douche et dépensait tout son argent en déodorants onéreux qui ne faisaient pourtant aucun effet.

Sa vie d'adolescente aura été très difficile à cause du harcèlement constant des autres. Mais il y a toujours une lumière au bout du tunnel.

Aujourd'hui, Kelly prend des médicaments et son odeur n'est plus aussi forte qu'avant. Elle ne peut malheureusement pas se débarrasser de cette "odeur de poisson" une bonne fois pour toutes, mais elle sait au moins qu'elle n'est pas la seule à souffrir de cette maladie.

Kelly a réussi à se rapprocher de ses collègues de travail quand elle a commencé à leur parler honnêtement de sa maladie. Elle dit que personne ne la juge.

De plus, Kelly est aujourd'hui une femme mariée et heureuse. Son mari Michael a déclaré :

Kelly n'était pas très confiante quand nous nous sommes rencontrés. Et je pense que ma seule façon de l'aider à mieux vivre sa maladie est de la soutenir et de l'aimer autant que je le peux.

Cette femme courageuse a décidé de partager son histoire pour susciter une prise de conscience à propos de la triméthylaminurie. Kelly espère que son expérience aidera d'autres personnes atteintes de la même maladie à profiter de la vie et à ne pas s'isoler de la société. Elle dit :

Si je peux le faire, alors vous le pouvez aussi !

À LIRE AUSSI: Laurence Boccolini se confie sur sa maladie