"Folie sidérante" : le père d'un bébé décédé de la coqueluche, effaré par une "antivax" qui voulait infecter par la varicelle les bonbons d'Halloween

VIE QUOTIDIENNE

"Folie sidérante" : le père d'un bébé décédé de la coqueluche, effaré par une "antivax" qui voulait infecter par la varicelle les bonbons d'Halloween

Date November 4, 2019 14:34

Saviez-vous que vous pouviez attraper la varicelle en étant dans la même pièce qu'une personne infectée ? Avant la découverte d'un vaccin, la varicelle, causée par le virus varicelle-zona, était considérée comme hautement contagieuse.

"Folie sidérante" : le père d'un bébé décédé de la coqueluche, effaré par une "antivax" qui voulait infecter par la varicelle les bonbons d'HalloweenAfrica Studio / Shutterstock.com

Heureusement, les personnes vaccinées ou ayant eu la varicelle sont considérées immunisées contre la maladie, connue pour ses symptômes sévères tels que fièvre, perte d’appétit, maux de tête et malaises.

Ceci dit, même pour les personnes déjà vaccinées, il existe encore une petite chance de contracter cette maladie.

Une "antivax" a promis de contaminer les bonbons d'Halloween avec la varicelle

Une femme prétendant être une infirmière exerçant à Brisbane en Australie, a choqué le monde en partageant sur les réseaux sociaux son intention de contaminer par la varicelle les bonbons d'Halloween.

"Folie sidérante" : le père d'un bébé décédé de la coqueluche, effaré par une "antivax" qui voulait infecter par la varicelle les bonbons d'Halloweenhalloween candy in the pumpkinsLeena Robinson / Shutterstock.com

Dans le message écoeurant de cette femme, qui est une antivax (personne contre les vaccinations), elle a affirmé qu’elle le faisait pour "aider les autres" à obtenir une immunité naturelle.

Le message grinçant a provoqué la colère de nombreux internautes et, une fois repartagé par un père dont le fils est décédé de la coqueluche, il a obtenu une visibilité encore plus grande.

Le père, qui a été secoué par cette publication, avait quelque chose à ajouter sur le sujet :

Avez-vous déjà vu quoi que ce soit qui vous donne la chair de poule ? Qu'en est-il de ceci : être excité par l’infection par le virus de la varicelle chez votre enfant ; formuler un plan pour contaminer intentionnellement les enfants d’autres personnes sans qu'elles ne le sachent.

Le père, qui écrivait depuis une page commémorative dédiée à Riley Hughes, son fils décédé, se demandait comment quelqu'un pouvait être aussi sournois et pouvait en plus s'en vanter publiquement.

Les "sorts indignes" de la femme ont rendu furieux beaucoup de gens

Lorsque les membres de la page ont lu l'histoire, ils ont partagé leurs propres expériences, révélant qu'il existait des "personnes tarées" qui s'efforceraient de mettre la vie des autres en danger de toutes les manières possibles.

Une mère a raconté sa propre expérience, révélant que certaines personnes avaient eu l'indélicatesse de plaisanter à propos de la maladie.

Une mère antivax a utilisé l'application utilisée par notre école à des fins de communication entre enseignants et parents pour envoyer un message à tous les parents de la classe de mon fils, les invitant à une fête de la varicelle parce que son fils l'avait.

Une autre femme se demandait si ces personnes étaient même conscientes du tort que leurs actions pouvaient avoir.

C'est vraiment écoeurant ! ... Ces individus ne considèrent-ils jamais les personnes à qui cela pourrait potentiellement nuire ? J'étais absolument terrifiée à l'idée de l'attraper pendant ma grossesse. Savent-ils ce que cela peut faire pour les bébés à naître ?

"Folie sidérante" : le père d'un bébé décédé de la coqueluche, effaré par une "antivax" qui voulait infecter par la varicelle les bonbons d'HalloweenchickenpoxMonkey Business Images / Shutterstock.com

De l'avis général, les propos de cette infirmière méritaient plus d'attention, en particulier de la part des autorités.

C'est de la pure folie. Ces pauvres enfants. Pas digne d'être une infirmière non plus. Et le transmettre volontairement à d’autres est un meurtre potentiel. Quelle personne tarée.

En réponse à ce message troublant, le Children’s Health Queensland a révélé que, même s’il n’existait pas d’infirmière enregistrée au nom de la femme, le sujet préoccupant faisait l’objet d’une enquête de la police.

Pour tout parent qui a perdu un enfant d'une maladie contagieuse, le souhaiter à quelqu'un d'autre est une chose inimaginable. Que pensez-vous du message de cette femme? Son "plan maladie" mérite-t-il d'être considéré comme un acte de terreur ?