Ancien mannequin, elle implore le public de payer son lifting des fesses à 6 000€

BIEN-ÊTRE & REMISE EN FORME

Ancien mannequin, elle implore le public de payer son lifting des fesses à 6 000€ pour améliorer sa "santé mentale"

Date August 19, 2019 13:34

Beaucoup de gens connaissent déjà Carla Bellucci, l'ancien mannequin qui a un jour admis avoir feint une dépression pour une rhinoplastie gratuite.

Cette femme de 37 ans n'a pas hésité à mentir afin de se faire corriger une bosse sur le nez par le biais d'une chirurgie qui lui aurait coûté l'équivalent de plus de 7 000 euros : elle affirme avoir flirté avec son médecin général, qui lui aurait alors indiqué la démarche à suivre afin de parvenir à ses fins.

Et pourtant, il semblerait qu'une rhinoplastie gratuite ne suffise pas à satisfaire les rêves de "perfection" que Carla Bellucci nourrit depuis maintenant bien longtemps.

Aujourd'hui, elle veut de nouvelles fesses

L'ancien mannequin glamour qui avait été surnommé "la femme la plus haïe de Grande-Bretagne" implore maintenant le reste de la population de bien vouloir financer son opération de lifting des fesses. Elle aurait ainsi besoin de plus de 6 300 euros, et ce afin d'améliorer sa "santé mentale".

Elle explique :

J'en ai besoin pour ma santé mentale, pour mon amour-propre. C'est quelque chose dont j'ai terriblement besoin et que je n'ai pas les moyens de me payer.

Bien sûr, Carla ne peut plus ressortir son bon vieux prétexte de dépression, sachant que les services de soins nationaux ont refusé de payer pour cette nouvelle opération. Elle affirme pourtant être prête à tout pour obtenir ce nouveau derrière.

Elle ajoute :

Je ne comprends pas pourquoi les transgenres se font financer sans problème leurs opérations à droite et à gauche mais que l'on refuse de payer mon opération des fesses. C'est pourquoi j'en reviens à vous et à vos dons, merveilleux public britannique.

Carla souhaite également que sa fille de 14 ans, Tanisha, passe sous le scalpel d'un chirurgien plastique le plus tôt possible. D'après elle, sa fille n'est pas très douée à l'école et elle aura donc besoin d'un physique optimal pour assurer son futur.

La devise de cette curieuse maman est la suivante : "les gens laids n'arrivent nulle part dans la vie", et c'est justement ce qu'elle cherche à faire comprendre à sa fille Tanisha. Ces interventions plastiques ne viennent pourtant pas sans risques, et nous espérons sincèrement que Carla prendra ce détail en considération au moment de conseiller à sa fille de se soumettre à un lifting des fesses.