Le message d'excuse du Pape François aux hommes homosexuels : "Dieu vous aime comme vous êtes"

Juan Carlos Cruz est une victime de violence sexuelle du chef de Fernando Karadima, un des prêtres les plus importants du Chili. Cela s'est passé il y a 8 ans, mais Juan se souvient encore de cette journée. Il avait tout d'abord honte de sa situation, mais aujourd'hui, il a trouvé la force de partager son histoire avec d'autres personnes.

Juan n'est pas la seule victime de Karadima. Et pour chacune d'entre elles, il était difficile d'en parler publiquement. Juan explique :
 

Il s'avère qu'être gay est la plus petite de mes souffrances, car la façon dont ils nous ont traités a été tout simplement horrible.


Après l'enquête, le Vatican a prouvé que le prêtre était coupable et a été retiré de ses fonctions.

Récemment, Juan et plusieurs autres victimes de Karadima ont rencontré le Pape François en personne, qui voulait s'excuser auprès d'eux. À la base, le Pape François avait défendu Karadima et ne croyait pas qu'il avait exercé des violences sexuelles sur des gens. Mais après la fin de l'enquête, il a décidé de présenter une excuse exceptionnelle aux trois victimes du Père Karadima : M. Cruz, le Dr. James Hamilton et Jose Andres Murillo.

gettyimages

Juan Carlos Cruz et les autres victimes ont passé trois jours avec le Pape François au Vatican. Alors qu'il discutait de la sexualité, le pape a dit que Dieu l'avait rendu homosexuel et que sa sexualité n'avait pas d'importance.

gettyimages

Juan se souvient des mots du pape :
 

Tu sais, Juan Carlos, cela n'a pas d'importance. Dieu t'a créé comme tu es. Dieu t'aime comme tu es. Le pape t'aime comme tu es et tu devrais t'aimer toi-même et ne pas t'inquiéter des paroles des autres.

 


"Le Pape François vient de faire quelque chose de radical. Il a déclaré à un jeune gay victime de violence sexuelle, 'Dieu t'a créé comme tu es... sois heureux comme tu es.' Jésus a dit que l'amour était le seul pouvoir qui était nécessaire d'avoir."

gettyimages

Le pardon du Pape François contredit l'Église Catholique Romaine, qui considère l'homosexualité comme l'opposé de la loi de Dieu.

Le porte-parle du Vatican n'a pas commenté la conversation privée du Pape François avec Juan Carlos Cruz.

 

Des trucs plus intéressants