Le prince Harry parle franchement de l'effet de la mort de sa mère sur lui : il est devenu agressif et distant

Célébrités

Le prince Harry s’est ouvert sur ses expériences concernant la perte de son emblématique mère, la princesse Diana, et sur son incapacité à faire face à sa mort.

gettyimages

Comment le prince Harry a géré la perte de sa mère

L'année dernière, Harry a révélé que perdre sa mère l'avait amené à « fermer toutes ses émotions ». Il n’a commencé à gérer son désir d'agir dans l'agression et l'anxiété que lorsqu’il a eu 28 ans.

 

 

Harry avait 12 ans quand sa mère est morte. La famille venait juste de traverser la séparation publique de ses parents, suite à la liaison de son père avec une vieille amie, Camilla Parker-Bowles.

gettyimages

 

 

 

Il se passait beaucoup de choses dans la vie du jeune prince, et il a fait face à la douleur en fermant ses émotions et a continué à vivre comme si sa vie était superbe.

gettyimages

Harry s'est confié à Bryony Gordon dans son podcast sur la santé mentale Mad World. Il a été sincère sur le fait qu’il est allé voir un psy pour se décharger de son fardeau. Il a également précisé que son séjour en Afghanistan n'avait pas autant affecté sa santé mentale que la mort de sa mère.

gettyimages

Il a admis avoir utilisé la boxe comme un exutoire de l'agression qu'il a ressentie de la pression à devoir continuer une vie normale.

Le soutien de son frère

Le prince Harry remercie son frère aîné de l'avoir aidé à accepter le fait qu'il avait besoin d'assistance.

gettyimages

Il raconte que William lui avait dit :

 

Écoute, tu as vraiment besoin de faire face à cela. Ce n'est pas normal de penser que rien ne t’a affecté.

 

 

 

Quand il a finalement commencé à parler des sentiments qu'il avait exclus, il a dit qu'il se sentait connecté à un incroyable réseau de fans.

gettyimages

Harry et son frère William ont depuis fait équipe avec la duchesse de Cambridge pour aborder les problèmes de santé mentale avec leur campagne Heads Together.

gettyimages

Leur objectif est de normaliser les conversations autour de la santé mentale.

Il se sent beaucoup mieux

Harry, à présent trentenaire confirmé, se sent beaucoup mieux et sa récente union avec l'ancienne actrice de Suits, Meghan Markle, ne peut qu'être bénéfique encore à son moral.

gettyimages

Harry lie son évolution publique et privée à ses problèmes de santé mentale. Pour rappel, il a rencontré Markle par l'intermédiaire d'un ami commun en juillet 2016.

gettyimages

gettyimages

Ils se sont rapprochés grâce à leur envie commune de faire du monde un meilleur endroit et à leur histoire en tant qu'enfants de foyers brisés.

gettyimages

Leur relation est belle à admirer, depuis ses timides débuts jusqu'à sa royale présence actuelle. Nous ne pouvons qu'espérer aux deux époux d'être le soutien moral l'un de l'autre, et le réconfort familial dont chacun des deux avait besoin.