Cancer du vagin : types, symptômes alarmants, facteurs de risque et prévention

Cancer du vagin : types, symptômes alarmants, facteurs de risque et prévention

Santé et bien-être

May 23, 2018 11:52 By Fabiosa

Le cancer du vagin n'est que très peu mentionné, car il est assez rare, même en comparaison avec d'autres cancers du système reproducteur féminin. Mais il est important de connaître ses symptômes et votre risque personnel, car cette maladie peut être facilement confondue par les femmes affectées avec d'autres problèmes des organes féminins.

Dans cet article, nous vous proposons une liste des symptômes, des types et des facteurs de risques, ainsi que quelques méthodes pour diminuer le risque de contracter le cancer du vagin.

Types de cancer du vagin

Les types de cancer qui peuvent débuter dans le vagin sont les suivants :

  • carcinome cellulaire squameux, qui débute dans les cellules fines et plates qui revêtent la surface du vagin (c'est le type le plus courant) ;
  • adénocarcinome, qui débute dans les cellules productrices de mucus qui revêtent le vagin ;
  • mélanome, qui débute dans les cellules qui produisent la pigmentation, appelées mélanocytes ;
  • sarcome, qui débute dans les cellules de tissu conjonctif ou les cellules musculaires de la paroi vaginale.

Parmi ces quatre types, les deux derniers sont les plus rares.

Symptômes du cancer du vagin

La maladie ne présente généralement aucun symptôme à son début. Mais tandis que le cancer évolue, les symptômes suivants font leur apparition :

  • saignements entre les règles (chez les femmes en âge d'avoir leurs règles) ;
  • saignements après la ménopause (chez les femmes ménopausées) ;
  • douleurs pelviennes ;
  • douleurs et/ou saignements durant un rapport sexuel ;
  • pertes odorantes et/ou sanguinolentes ;
  • démangeaisons vaginales ;
  • une bosse dans le vagin ;
  • envies pressantes d'uriner ;
  • douleurs lors de la miction.

Ces symptômes ont bien plus de chances d'être causés par quelque chose d'autre que le cancer du vagin, comme une infection urinaire ou une infection vaginale. Mais quelle que soit la cause, ces symptômes doivent être évalués par votre gynécologue.

Quelles sont les femmes les plus susceptibles de contracter le cancer du vagin ?

Certaines femmes sont plus susceptibles de contracter le cancer du vagin que d'autres. Les facteurs qui augmentent le risque de développer cette maladie incluent les suivants :

  • avoir plus de 60 ans ;
  • être affecté d'une néoplasie intraépithéliale vaginale, une maladie précancéreuse ;
  • avoir une maman qui a pris du diéthylstilbestrol (DES) lors de sa grossesse (cette pratique a duré de 1938 à 1971) ;
  • avoir un autre cancer, comme celui de la vessie, du rectum, de l'utérus ou du col de l'utérus ;
  • être infectée du VIH ;
  • être infectée de certaines souches du VPH ;
  • fumer ;
  • consommer trop d'alcool.

Il est important de noter que certaines femmes diagnostiquées du cancer du vagin ne présentent aucun facteur de risque. Et de nombreuses femmes qui présentent un ou plusieurs facteurs de risque ne développement jamais le cancer du vagin.

Y a-t-il une façon de diminuer le risque de contracter le cancer du vagin ?

Il n'y a aucune méthode infaillible pour prévenir le cancer du vagin ou tout type de cancer, à vrai dire. Mais il y a des choses à faire pour diminuer le risque de développer la maladie :

  • ne pas fumer et éviter le tabagisme passif ;
  • limiter la consommation d'alcool ;
  • avoir des relations sexuelles uniquement avec un partenaire de confiance ;
  • faire des examens pelviens réguliers et des tests de PAP ;
  • se faire vacciner contre le VPH, si votre médecin pense que cette mesure est appropriée pour votre âge.

Le cancer du vagin a de fortes chances d'être traité quand il est détecté précocement. Si vous avez peur de contracter cette maladie, discutez des mesures préventives et de vos risques personnels avec votre gynécologue

Source : Mayo Clinic, American Cancer Society, WebMD


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.