De la rue au Vatican, il n'y a qu'un pas : le pape François baptise un clandestin pour so

De la rue au Vatican, il n'y a qu'un pas : le pape François baptise un clandestin pour son geste héroïque

Nouvelles

April 16, 2018 14:40 By Fabiosa

Nous sommes le dimanche 31 mars dernier, jour de veillée pascale. Le Pape François, comme à l'accoutumée, procède lui-même à quelques baptêmes. Les rares fidèles qui auront l’infime privilège d'être baptisés par le Pape en personne sont au nombre de huit. Les heureux élus, comme il convient de les appeler à cette occasion, sont sapés sur leur 31. Drôle de coïncidence. Parmi eux, un jeune nigérian âgé de 31 ans, John Ogah.

Un migrant clandestin d’Italie. Le souverain pontife a tenu lui-même à baptiser John. En effet, le dirigeant de l’Église catholique a tenu à saluer à sa manière le geste héroïque de celui qui, il y a quelques mois encore était un migrant sans papier, donc clandestin. Et le baptiser de ses propres mains symbolisait pour lui le meilleur moyen de saluer son courage et sa bravoure.

Les faits remontent en septembre dernier. John Ogah se retrouve devant l'entrée d’une supérette en train de mendier. C’est alors que surgit un braqueur en scooter. Ce dernier attaque la caissière, armé d’un couperet à viande et exige de cette dernière qu’elle lui remette la recette. L’agresseur se montre menaçant. La caissière s'exécute et lui remet la somme de 400 euros. Il allait s'échapper avec son butin, mais c'était sans compter sur John qui lui saute dessus et une bagarre s'en suit. Le jeune migrant réussit en dépit des menaces à désarmer le malfrat et l’immobilise jusqu'à l'arrivée des forces de l’ordre. Une fois les policiers sur place, le jeune Ogah prend la clé des champs, craignant d'être arrêté par la police, car il est un migrant clandestin sans papier. Ce n’est qu’après avoir visionné les caméras de surveillance de la supérette que les policiers se rendent compte de l’acte héroïque du jeune nigérian et se mettent à sa recherche. Une fois identifié, la police le régularise et lui remet un permis de séjour. Un geste fort pour un acte fort. Un bel acte de gratitude de la part de la police italienne à l’endroit de ce jeune homme. C’est en tout cas ce qu’a reconnu Antonio De Vita, commandant des carabiniers de Rome lors de la cérémonie officielle de remise du permis de séjour : " il a fait preuve d’un sens du civisme qui mérite le plus grand respect".

Par ailleurs, il convient de signaler qu’il a choisi comme parrain de baptême, le carabinier qui a contribué à ce qu’il obtienne son permis de séjour.

C’est fort de ce bel exemple de courage de John que le Pape François a exhorté ses fidèles à toujours réagir face aux injustices. Véritable cas d'école de justice et de courage bien trop rare de nos jours.

Ci-dessous, la vidéo qui retrace l’acte héroïque de John Ogah

Source : lemonde, JTAfrique, lefigaro, francetvinfo