Mycose des ongles : causes, signaux d'alarmes et traitements

La mycose des ongles encore appelée onychomycose est une affection dermatologique. Elle est généralement la résultante d’un champignon, nommé dermatophyte.

Algirdas Gelazius / Shutterstock.com

Cet être vivant s’attaque généralement aux ongles des pieds, mais particulièrement à l’ongle du gros orteil.

Di_Evan / Shutterstock.com

Même si ce mal ne cause spécifiquement pas de douleur ni de désagrément, notamment dans ses débuts, les conséquences à long terme peuvent être dévastatrices. Il va donc sans dire, qu’il convient de s’en préoccuper. Pour mieux comprendre les symptômes, une brève réflexion en amont sur les causes s’impose. Parmis les sources de la mycose des ongles on peut énumérer:   

1- La mycose des pieds

Aksanaku / Shutterstock.com

Bien sur et peut être vous le découvrez à l’instant, la mycose des ongles et la mycose des pieds sont deux maux distincts. La mycose des pieds ou pieds d'athlète se transmet également  dans les milieux publics tels que les vestiaires, hammams, saunas, salles de danse etc. Ou des personnes infectées pourraient y laisser des résidus de peau. Une mycose des pieds négligée ou mal traitée pourrait donc se répandre aux ongles et entraîner inévitablement une mycose des ongles.

2- Les moisissures

Un contact inapproprié avec une terre contaminée peut entraîner une contamination.

3- Les levures

L’onychomycose ne s’attaque pas uniquement aux ongles des pieds, mais aussi à ceux des mains.

Skalapendra / Shutterstock.com

Les levures pourraient donc se multiplier de façon exponentielles sous les ongles des personnes régulièrement en contact avec de l’eau.

Les canaux de transmission de l’onychomycose sont légions. Parmis eux on peut citer:

  •  La macération et l'humidité
  •  La fréquentation pieds-nu des lieux publics notamment les douches et les vestiaires
  •  L’échange de chaussures ou de chaussettes
  •  Le port constant de chaussures mal ventilées
  •  Les professions exigeant un contact fréquent avec l’eau

Par ailleurs, il existe des sujets plus vulnérables. Les personnes âgées, immunodéprimées, diabétiques, les personnes transpirant des pieds et les personnes atteintes de mycose de pieds sont les personnes les plus exposées à la mycose des ongles.

Le diagnostic de la mycose des ongles peut se faire chez un spécialiste grâce à un examen mycologique.

Alexander Raths / Shutterstock.com

Mais aussi à l’oeil nu. Plusieurs facteurs peuvent nous indiquer les signes avant coureurs de la présence de dermatophyte aux portes de nos ongles:   

  • Épaississement de l’ongle qui peut virer au jaune, blanc, vert ou au noir
  • Effritement de l’ongle
  • Démangeaison entraînant des rougeurs parfois douloureuses et une poudre blanchâtre très contagieuse
  • Décollement de l’ongle

Selon la gravité et l'étendue de l’infection, différents traitement peuvent être appliqués.

Voyagerix / Shutterstock.com

  • L’application d’antifongiques ou d’un vernis traitant pour les les patients en début de mal
  • Parfois le spécialiste décidera de l'élimination de l’ongle malade si nécessaire
  • Dans des cas extrêmes, l'ablation chirurgicale de l’ongle en cause peut être nécessaire, ou la prise orale de médicaments pouvant entraîner des effets secondaires bénins, mais parfois plus prononcés,

Quelqu’en soit le traitement appliqué, il convient de noter que seul le strict respect des consignes de traitement procureront des résultats.

En outre, les récidives d’onychomycose sont fréquentes. Afin d’éviter une récidive, les experts du domaine conseillent d’avoir une hygiène de pieds irréprochable, de décontaminer chaussures et  chaussette et de ne pas les prêter ni  emprunter, d'utiliser un anti transpirant pour les personnes qui transpirent au pieds et des gants en caoutchouc pour les personnes fréquemment en contact avec l’eau.

En observant les mesures préventives ou en traitant votre mycose des ongles si vous en souffrez, vous évitez qu’elle s’attaque aux autres ongles encore sains. Et vous éviterez de contaminer votre entourage que vous aimez tant.

Source : doctissimo, dermatonet, scholl, sante-sur-le-net


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.

Des trucs plus intéressants