Déchirure musculaire, tout ce que vous devez savoir sur cette élongation traumatique

Les déchirures ou les claquages musculaires peuvent arriver à n’importe qui et à n’importe quel moment. Malheureusement, personne n’est à l’abri d'une rupture des fibres musculaires ou des faisceaux du muscle, car cela peut se produire facilement au cours d'activités ordinaires que nous faisons chaque jour ou à la suite d’une contraction trop rapide ou trop violente du muscle lors d'une activité intense. Le risque augmente lorsqu'on soulève des charges lourdes sans échauffement préalable.

Habituellement, les muscles des cuisses, des fesses et du dos sont les plus touchés par ce problème. Les biceps et certains autres muscles du bras peuvent également subir des déchirures.

Sebastian Kaulitzki / Shutterstock.com

Les causes

Parmi les causes qui peuvent être à l’origine de cette rupture, on distingue généralement une fatigue musculaire assez importante, un entraînement trop intensif ou un effort violent, un échauffement insuffisant avant l’entraînement, un manque de souplesse musculaire, une blessure mal soignée ou un faux mouvement.

Les symptômes

Une personne qui souffre vraiment d’un claquage ou d’une rupture musculaire présente les symptômes décrits plus bas. Cependant, ces symptômes peuvent varier en fonction de la gravité du trauma. Mais dans la plupart des cas, une déchirure musculaire se manifeste par :

  • douleur soudaine et très violente qui fait penser à un coup de poignard ;
  • apparition d’un hématome dans la zone touchée ;
  • présence d’un œdème ou d’un gonflement qui apparaissent suite à un hématome ;
  • un bruit de claquage des muscles quand on essaye de faire un effort.

Si vous avez remarqué ces symptômes chez vous, il est fortement recommandé de vous présenter chez un médecin. Le docteur palpera l’endroit qui vous fait mal, vous dira quel muscle est traumatisé et vous prescrira une échographie qui en dira davantage sur l’importance de la lésion.

Après avoir identifié le muscle qui vous fait mal et la gravité de la blessure, le médecin peut soit vous prescrire un traitement médical accompagné d’un repos constant du muscle traumatisé, soit une chirurgie. Le recours à cette dernière reste assez rare et est réservé aux cas les plus graves. Quant au traitement médical, dans la plupart des cas, le médecin prescrit des médicaments analgésiques, myorelaxants et/ou anti-inflammatoires.

nito / Shutterstock.com

Il existe également une méthode très simple et plutôt efficace n’exigeant pas la prise de médicaments qui peuvent avoir des effets secondaires. Cette méthode est dite "GREC" et se base sur 4 éléments : glace, repos, élévation et compression. En effet, la méthode réside dans le fait de se donner du repos (c’est-à-dire ne plus utiliser le muscle touché), s'appliquer de la glace 3 fois par jour pendant 15 à 20 minutes puis procéder au bandage et à l’élévation du membre traumatisé. Un tel traitement peut durer une semaine à 1 mois, cela dépend de la gravité de la blessure.

VGstockstudio / Shutterstock.com

Nous espérons que ces informations vous seront utiles. Nous souhaitons également vous rappeler qu’il faut toujours penser à faire un échauffement, vous entraîner progressivement, vous alimenter et vous hydrater correctement pour éviter les claquages et les déchirures musculaires. Votre santé est entre vos mains !

Sources : astucesnaturelles, doctissimo, ooreka

À LIRE AUSSI: 10 bonnes habitudes à adopter pour se débarrasser des problèmes de dos


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.

Des trucs plus intéressants