Une maman très ingénieuse accouche seule de la plus surprenante des façons. Voici son incroyable récit !

Le fils de Tia Freeman aura une incroyable histoire à raconter, à propos de sa venue au monde inopinée dans une chambre d’hôtel turque. Jusqu’au troisième trimestre de sa grossesse, la mère du petit Xavier ignorait qu’elle était enceinte, juste avant d’entrer en travail à l’aéroport d’Istanbul. Le récit de la jeune maman, également membre de l’U.S. Air Force, prouve à quel point on peut devenir hyper lucide sous l’effet de l’adrénaline.

 

Le choc pour une mère de découvrir être enceinte, seulement en fin de grossesse

L’histoire du bébé de Tia Freeman commence par un voyage en avion, des États-Unis vers la Turquie, en mars dernier. C’est au cours du trajet que Tia commence à ressentir des crampes étranges. Pensant que c’était dû à son repas durant le vol, elle se dit alors que cela lui passerait après une petite sieste.

 

Tia Freeman explique :

 

Je ne savais pas que j'étais enceinte pendant un certain temps (jusqu’à mon troisième trimestre) et avant que vous ne songiez au contrôle des naissances, j'étais habituée au fait de n’avoir pas de cycle tous les mois.

Donc, ne pas avoir de menstruations n'était pas un indicateur pour moi. En plus de cela, je n'ai pas vraiment pris de poids.

 

Mais c’est arrivée à la douane de l’aéroport d’Istanbul pour son escale de nuit que Tia se rend compte que sa douleur présageait quelque chose de beaucoup plus sérieux. Évidemment, elle recherche dans google, l’origine de ses symptômes tout en avançant dans la file. 

 

En lisant le résultat, Tia indique qu’elle n’était pas sûre d’être en travail, jusqu’à ce qu'elle perde soudainement les eaux.
 

Donner naissance toute seule dans une chambre d’hôtel turc, le petit tuto de Tia Freeman

Ne sachant qui appeler ni comment demander de l’aide, Tia Freeman décide de prendre son courage à deux mains pour rejoindre sa chambre d’hôtel au plus vite. A ce moment, il faudra à la jeune femme un maximum de sang-froid pour donner naissance avec la seule aide d’internet.

 

Elle commence donc par remplir la baignoire d’eau chaude, et se conditionne pour « accoucher à l’eau ».

Après avoir chronométré ses contractions, elle a commencé à pousser. Une opération qui n’a pas été bien longue, mais douloureuse pour la jeune femme.

 

C’est en entendant un « plouf » que Tia se rend compte qu’elle a donné naissance à son bébé, mais elle est encore trop bouleversée pour songer à vérifier le sexe.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, car à présent il fallait faire sortir le placenta. Pour cela, Tia se sort d’affaire également grâce à l’aide de Google. Le moteur de recherche lui a aussi présenté la bonne méthode pour couper un cordon ombilical.

 

Elle réussit à le faire en utilisant un couteau qu'elle avait emballé dans ses bagages et deux lacets qu'elle avait aseptisés avec de l'eau bouillante.

 

Elle a donc recours à une bouilloire que l'on trouve dans toutes les chambres d'hôtel (la majorité des Turcs étant férus de thé et autres boissons chaudes).

 

Enfin, la maman du petit Xavier s’occupe de nettoyer, et allaiter le nouveau-né, avant d’aller dormir après un accouchement d’urgence sans péridurale.
 

Comment sortir de l’aéroport, avec un bébé apparu de façon aussi soudaine ?

Le lendemain de l’accouchement, Tia Freeman est allée à l'aéroport à la recherche de conseils, car c’était le seul endroit où elle pouvait déclarer la naissance de son bébé. Mais tout a failli aller de travers car les employés de l’aéroport l’ont prise sur le coup pour la « trafiquante de son propre bébé. »

 

Questionnée par la police, la douane américaine, un médecin et une infirmière, la jeune femme réussit à prouver qu’elle venait de donner naissance à un bébé encore inconnu la veille. Tia contacte également l’ambassade des États-Unis en Turquie, et parvient ainsi à s'éviter fort heureusement une tournure moins heureuse.

 

Son récit a impressionné les nombreuses personnes à l’avoir écoutée, et bientôt, une nuée de journalistes turcs souhaite la prendre en photo, avec son bébé miraculeux.

 

Auriez-vous cru qu'une femme puisse donner naissance seule, sans l’aide d'un médecin ou d'une sage-femme ? Dites-nous en commentaire, ce que vous inspire l’incroyable accouchement de Tia Freeman.

Source : Mashable, IndependentTwitter

Des trucs plus intéressants