90 ans passés et toujours aussi inoxydable, Charles Aznavour prend son accident avec philosophie et humour

Après sa violente chute survenue samedi matin, Charles Aznavour ne se laisse pas abattre par cet évènement aussi imprévu que douloureux. Ce n'est pas une fracture qui entamera son humeur. Du haut de ses 93 "balais", le chanteur en a vu d'autres. Aussi prend-t-il ce récent accident avec un certain calme (fracture de l'humérus). Tout au long de sa carrière, n'a-t-il pas connu des ennuis et des peines plus graves en parvenant toujours à bien s'en tirer ?

gettyimages

Quant à la nécessité de renoncer à ses concerts au pays du soleil levant du 21 au 24 mai, il y est hélas bien contraint. L'interprète d'Hier encore espérait pourtant vite s'en remettre afin de ne pas rater son voyage. Le show n'aura donc pas lieu. Le chanteur français probablement le plus populaire et le plus connu de toutes les générations doit se reposer. Ce n'est pas vraiment dans ses habitudes, car il a toujours de nombreux projets artistiques en cours.

 

 

Depuis ses débuts, Charles Aznavour n'a jamais été du genre à se croiser les bras et à laisser la fatalité lui dicter sa conduite. Cette force de la nature s'est battue pour arriver au sommet. Auteur-compositeur-interprète et écrivain, son talent pour la musique était évident, mais il lui a fallu du temps et des efforts pour révéler le diamant qu'il était.

La longue marche vers le succès

Charles Aznavour a fait ses débuts dans un duo qu'il formait avec Pierre Roche, un pianiste avec lequel il s'est produit à partir de 1941 dans différents galas. Sa rencontre et son amitié avec Édith Piaf en 1946 servent son talent d'auteur-compositeur. Il écrit et compose pour la chanteuse et se fait une réputation solide auprès des interprètes de l'époque qui apprécient sa plume. Retiens la nuit (1961) qu'il écrira pour Johnny Hallyday et La plus belle pour aller danser (1963) destinée à Sylvie Vartan deviendront des succès dès leur sortie. 

 

 

En 1950, alors que son rêve de devenir un grand chanteur prend forme, les aléas du métier d'artiste et de la notoriété l'obligent à prendre conscience de certains handicaps. Les critiques sont nombreuses. Il reconnaît lui-même dans l'une de ses déclarations que son physique et sa voix sont "incompatibles" pour exercer le métier de chanteur. 

 

Ma voix, impossible de la changer. Les professeurs que j'ai consultés sont catégoriques : ils m'ont déconseillé de chanter. Je chanterai pourtant quitte à m'en déchirer la glotte. [...] Je peux avoir un chant classique malgré le brouillard qui voile mon timbre.

 

Et c'est ce qu'il fit, puisque six ans plus tard le chanteur d'origine arménienne connaît la consécration avec son premier Olympia. Il était alors âgé de 36 ans. Son succès ne se dément pas aujourd'hui. Il fait toujours salle comble.
 

 

 

C'est ainsi qu'à force de travail, cette "machine à tubes" qui a fait chanter et danser tant de générations est devenue célèbre. Les comédiens (1962), For me formidable (1964),  La bohème (1965) Emmenez-moi (1967) ne sont qu'une infime partie des succès que compte sa discographie.

 

 

Le 22 mai prochain, Charles Aznavour affichera 94 ans au compteur de sa vie avec la pleine conscience qu'à son âge il n'a plus la forme physique d'un jeune homme. Déjà au mois d'avril, des ennuis de santé l'avaient contraint à renoncer à un concert en Russie. Dans une interview accordée au Figaro en 2017, il se tournait en dérision avec une pointe d'humour et son habituelle détermination :

 

A mon âge la vue baisse. Je n'entends pas très bien et je n'ai plus de mémoire, mais je vais chanter quand même.

 

Du Japon à Paris en passant par la Russie, les fans du chanteur auront probablement encore l'occasion de l'applaudir.