Kyste ovarien : 6 manifestations précoces que les femmes ignorent hélas trop souvent

De nombreuses femmes ont une connaissance de première main sur ce qu'est un kyste ovarien. Cette formation pathologique bénigne est étroitement associée au cycle menstruel, c'est pourquoi elle s'observe le plus souvent chez les femmes jeunes ou d'âge moyen. 

Attention : l'apparition de kystes pendant la ménopause est une bonne raison de s'alarmer. Selon les gynécologues, elle peut correspondre à une fort probabilité de développer un cancer. 

Dans la plupart des cas, cette pathologie ne cause pas une grande gêne et elle est en soi inoffensive. Un kyste peut même disparaître en quelques mois sans aucune forme de traitement. 

ovarian cyst

En règle générale, la présence de ces formations sur les ovaires ne perturbe pas le processus de conception. Cependant, dans le cas de kystes de grande taille ou d'autres complications, elle peut entraîner la stérilité. Chez certaines femmes, les kystes ovariens peuvent en outre être accompagnés par des symptômes plus aigus. 

Afin de protéger votre santé, vous devez effectuer des examens gynécologiques réguliers et connaître les symptômes qui pourraient signaler un problème potentiellement grave.  

6 symptômes précoces des kystes ovariens

Dans la plupart des cas, ces derniers ne sont pas accompagnés par des symptômes forts et disparaissent tous seuls. Toutefois, un kyste ovarien de grande taille peut présenter les symptômes suivants : 

  • des perturbations du cycle menstruel ; 
  • une douleur récurrente dans le coin droit ou gauche de l'abdomen (qui devient plus aiguë au moment de la menstruation) ; 
  • une lourdeur dans l'abdomen ;
  • des sensations désagréables pendant l'acte sexuel ;
  • une miction fréquente ;
  • une prise de poids (dans certains cas).

À LIRE AUSSI: Guide pratique pour bien connaître vos parties intimes : 8 problèmes qui affectent la majorité des femmes

Quand faut-il aller voir un médecin ?

Demandez immédiatement une assistance médicale si vous présentez les symptômes suivants : 

  • une douleur abdominale ou pelvienne aiguë et soudaine ;
  • une forte fièvre ou des vomissements ;
  • des symptômes de choc (sensation de froid, peau moite, halètements, évanouissement ou faiblesse générale). 

Une douleur grave causée par un kyste ovarien peut vouloir dire qu'il a perforé ou endommagé l'ovaire ou les trompes de Fallope.

Soigner ou ne pas soigner ?

Si la taille des kystes n'augmente pas ou si ceux-ci ne causent aucun problème, un traitement médical peut ne pas être indispensable. Le médecin devra simplement surveiller la croissance de la tumeur bénigne étant donné le risque qu'elle devienne maligne. 

Attention : un kyste perforé exige une intervention médicale urgente ! 

Il est important de ne pas oublier que toutes les procédures thermiques (y compris une exposition excessive au soleil) sont contre-indiquées en cas de présence de néoplasmes. De plus, même si un kyste ne se fait pas du tout sentir, sa présence doit être régulièrement contrôlée par l'échographie ou des tests au marqueur tumoral. 

Un gynécologue peut suggérer l'ablation du kyste, même s'il n'est pas cancérigène et ne pose aucun problème. Dans ce cas, il est préférable d'écouter l'opinion du spécialiste ! 

À LIRE AUSSI: 5 significations possibles des douleurs abdominales sur le côté gauche


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.